mai 22, 2024

Réunions Africa 2023 : un succès retentissant  

Lors de la 17e édition qui s’est achevée jeudi, 7 000 réunions ont été confirmées grâce au système d’agenda en ligne cette année, contre 3 000 en 2022.

Le coup d’envoi de Meetings Africa a été donné mardi au Sandton Convention Centre de Johannesburg, où délégués, acheteurs et exposants ont salué un succès retentissant.

« Le salon professionnel permet aux acheteurs de rencontrer les fournisseurs, ce qui se traduit par de réelles opportunités d’affaires et de ventes, dont certaines se concrétisent des années plus tard « , a déclaré Zinhle Nzama, chef par intérim du Bureau des congrès du South African National Convention Bureau (SANCB).

Elle a souligné l’importance des pratiques de tourisme durable, en mentionnant explicitement le Green Stand Award et le Sustainability Village.

Le premier récompense les exposants qui répondent à des critères écologiques et limitent leur empreinte environnementale, tandis que le second encourage l’utilisation de matériaux produits localement, recyclés et réutilisés.

Les échanges commerciaux et les connexions établis lors de Meetings Africa 2023 devraient avoir un impact à long terme, entraînant des changements de politique, de nouveaux partenariats et des opportunités commerciales accrues au profit de l’industrie des réunions, des incitations, des conférences et des expositions (MICE) en Afrique pour les années à venir.

Ikala Nala, d’IPS Tours, qui exposait pour la première fois, a été impressionné par la beauté des produits africains et par les contacts établis, avec des pistes de qualité.

Claire Kivedo, directrice générale de la création de Overall Events and Communication, de Nelson Mandela Bay, en Afrique du Sud, a exprimé les mêmes sentiments à propos des contacts inestimables qu’elle a établis au salon.

L’acheteur Raymon Honings, directeur général de Travelmediate Global, originaire des Pays-Bas, a salué la diversité des exposants.

« La qualité des réunions était plus élevée que par le passé », a déclaré l’acheteur.

« J’ai eu accès à un portefeuille entier de fournisseurs potentiels présentant ce que l’industrie africaine du MICE peut offrir », a déclaré Honings.

Phumeza Nywe Ndjock, de Mankwe Gametrackers, était ravie d’avoir obtenu plusieurs réservations confirmées pour son entreprise.

Pendant ce temps, Myra Theron, consultante en développement commercial chez Mankwe, a proposé d’utiliser des Q-codes pour partager les cartes de visite, limitant ainsi l’empreinte carbone de l’événement.

« Meetings Africa aura certainement un impact à long terme sur le secteur, en bénéficiant aux communautés locales et à l’environnement », a conclu M. Nzama.