février 29, 2024

Tiktoker demande un baiser à Luísa Sonza et se fait larguer

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – La trahison de Chico Moedas continue de bouleverser Luísa Sonza, qui se dit trop traumatisée pour entamer une nouvelle relation et même pour embrasser d’autres personnes.

C’est ce qu’elle a dit au tiktoker Bruno Guilherme qui, après lui avoir offert du vin et des chocolats, lui a demandé un baiser. La réponse a été négative.

« Non, calmez-vous. Ce n’est pas si facile de me convaincre (maintenant), je suis tellement traumatisée. Je ne suis pas si facile. Je suis fermée à l’amour », a-t-elle déclaré.

Tout a commencé lorsque l’influenceur a rencontré Luísa et lui a proposé de recevoir 2 R$ ou un cadeau mystère. Ce type d’interaction est courant sur sa chaîne.

« Vous êtes la personne qui a fait cette blague ? Passé ! C’est tout. Je vous surveillerai », a déclaré le chanteur avant d’ouvrir le cadeau.

« Je l’aime tellement. Est-ce que ce sont toujours de beaux cadeaux comme ça ? Vous avez raison. Je vais boire ce vin aujourd’hui en ton honneur », a-t-elle dit avant d’entendre l’offre qu’elle allait refuser.

Lors d’une conversation avec l’influenceur Foquinha au début du mois, Luísa a abordé divers aspects de cet épisode de sa vie.

Interrogée sur les allégations selon lesquelles elle aurait planifié cette controverse pour faire connaître son album « Escândalo Íntimo », Luísa a nié catégoriquement toute intention de ce genre. « Je suis stupéfaite que les gens puissent penser qu’il s’agit de quelque chose que j’ai planifié ou que j’aimerais pour moi-même », a-t-elle commencé.

Elle a poursuivi en expliquant : « Cela n’a jamais été quelque chose de planifié. Je ne le voulais même pas (…) Tout était beau, c’était déjà l’album le plus écouté de l’histoire. La dernière chose que je voudrais, c’est que quelque chose dans ma vie personnelle m’éloigne de ce sur quoi je me concentre maintenant, c’est-à-dire la promotion de mon album et la reprise de la tournée. »

Lire aussi : Mia Khalifa licenciée après une controverse sur son soutien à la Palestine