mai 21, 2024

Piper Laurie, actrice de la série « Twin Peaks » et du film « Carrie », décédée à l’âge de 91 ans

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – L’actrice Piper Laurie est décédée samedi (14) à l’âge de 91 ans. L’information a été confirmée par l’agent de l’artiste, Marion Rosenberg, au magazine Variety. La cause du décès n’a pas été révélée.

Laurie a eu une carrière marquée par de grands rôles au cinéma et à la télévision. Au cinéma, elle a marqué des générations avec des rôles dans « Defy Corruption » en 1961 et « Carrie the Stranger » en 1976, qui lui ont valu deux nominations aux Oscars. Elle a également concouru pour le drame « Sons of Silence » en 1987, mais n’a jamais remporté la statuette.

L’actrice est également connue à la télévision pour son travail dans la série « Twin Peaks », créée par David Lynch et Mark Frost dans les années 1990. Dans la série, elle incarne Catherine Martell, membre de l’élite de la ville où se déroule l’histoire et qui est à l’origine des conspirations dans la région.

Pour ce rôle, elle a reçu deux nominations aux Emmy Awards, mais elle a déjà remporté le prix en 1984. Cette année-là, elle a été couronnée meilleure actrice dans une minisérie ou un programme spécial de télévision grâce à son rôle dans The Promise. Elle a été nommée pour la dernière fois en 1999 pour son rôle dans la série « Frasier ».

Née en 1932, Laurie s’est retirée de la scène au milieu des années 1960, faute d’opportunités. Elle a choisi de tout abandonner et de fonder une famille, même après sa nomination aux Oscars pour « Defying Corruption », où elle a brillé dans le rôle de la jeune alcoolique qui accompagne le personnage de Paul Newman. Au cours de cette période, elle a également joué dans « Hungry for Love » (1957), également avec Newman et réalisé par Robert Wise.

N’ayant plus de place dans l’industrie, elle quitte un contrat fixe avec Universal et épouse Joseph Morgenstern, un écrivain qui deviendra critique de cinéma dans l’industrie.

Les difficultés s’effondrent dans les années 1970, lorsqu’elle revient avec une série de projets qui font mouche. À commencer par la reprise de « The Glass Zoo » à Broadway et une collaboration pour la série pour enfants « Nova » sur la chaîne américaine PBS.

Les deux plus grands rôles qui lui ont valu l’Oscar, curieusement, concernent des mères : dans « Carrie », elle incarne une matriarche menaçante qui contrôle sa fille aux pouvoirs télékinésiques, interprétée par Sissy Spacek. Dans « Sons of Silence », son interprétation de la mère froide de la protagoniste, jouée par Marlee Matlin, lui a valu les éloges de la presse spécialisée.

Elle a également participé à des productions telles que « Le monde fantastique d’Oz », une suite du « Magicien d’Oz » réalisée en 1985 par Disney, et l’adaptation télévisée de « The Wind Will Carry You » en 1999, où elle a travaillé avec George C. Scott et Jack Lemmon.

Son dernier travail remonte à 2018, lorsqu’il a joué un rôle secondaire dans « White Boy Rick » de Yann Demange. Depuis, il a collaboré à deux séries de podcasts, « Around the Sun » et « Carcerem ».