mai 22, 2024

L’UIT a besoin de 100 milliards de dollars pour un monde numérique – CAJ Infos Afrique

L’appel mondial est en hausse par rapport aux 30 milliards de dollars actuels.

Cet appel met l’accent sur l’augmentation du niveau des ressources pour une connectivité universelle et significative et la transformation numérique dans les pays les moins avancés (PMA) du monde.

L’annonce de cet objectif a été faite à l’occasion de la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information, célébrée chaque année le 17 mai pour marquer la signature de la première Convention télégraphique internationale et la fondation de l’UIT en 1865.

« La technologie est au premier rang des préoccupations mondiales, mais les avantages de la technologie numérique sont encore hors de portée pour un trop grand nombre de personnes », a déclaré Mme Doreen Bogdan-Martin, Secrétaire générale de l’UIT.

« Si nous voulons vraiment numériser le monde de manière significative et durable, nous devons prendre des mesures pour accélérer la transformation numérique pour tous », a-t-elle ajouté.

En 2023, l’anniversaire de l’UIT est axé sur l’autonomisation des pays les moins avancés (PMA) grâce aux technologies de l’information et de la communication, par le biais de la coalition numérique Partner2Connect et de sa plateforme d’annonces de contributions en ligne.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) définit les PMA comme des pays dont le niveau de revenu est faible et qui sont confrontés à de graves obstacles structurels au développement durable.

« La révolution numérique est une force déterminante de notre époque », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

« Alors que l’Internet devient de plus en plus essentiel à la création de valeur et à l’innovation, les pays les moins avancés risquent de prendre encore plus de retard. Nous devons améliorer considérablement l’accessibilité et l’inclusivité et éliminer la fracture numérique. »

Selon les données de l’UIT, 2,7 milliards de personnes dans le monde étaient hors ligne en 2022.

Le fossé de la connectivité numérique qui sépare les PMA du reste du monde se creuse sur des facteurs clés tels que l’accès, les compétences numériques et l’accessibilité financière.

Bien que les 46 pays les moins avancés du monde abritent près d’un tiers de la population mondiale hors ligne, l’internet n’est considéré comme abordable que dans deux de ces pays.