janvier 30, 2023

Rien ne change pour Allegri malgré le retrait de points à la Juventus – Monde – Sports

Massimiliano Allegri, entraîneur de la Juventus, réagit pendant le match de football du groupe H de la Ligue des champions entre le SL Benfica et la Juventus au stade Luz de Lisbonne, mardi 25 octobre 2022. AP

La Juve s’est vu retirer 15 points par la Fédération italienne de football vendredi soir, ce qui la fait passer de la troisième à la dixième place en Serie A et compromet grandement ses chances de participer à la Ligue des champions la saison prochaine.

L’équipe d’Allegri affronte l’Atalanta dimanche soir, à 12 points du top 4, à mi-parcours de la saison, et l’entraîneur a tenté de détourner les questions sur l’impact de la décision de vendredi sur la campagne et les joueurs.

« Nous devons terminer la première moitié de la saison de la meilleure façon possible, après hier nous devons rester soudés en tant que groupe, garder la tête basse et travailler… nous ne pouvons penser qu’à ce qui se passe sur le terrain », a déclaré Allegri aux journalistes.

« Rien ne change, nous devons prendre des points, demain sera difficile car l’Atalanta joue bien et est en bonne forme…. Nous devons prendre les choses étape par étape. « 

La Juventus a déclaré qu’elle ferait appel de la décision du tribunal de la FIGC de ne pas se contenter de retirer des points mais de prononcer une série d’interdictions à l’encontre de l’ancienne direction du club et de l’actuel directeur sportif Federico Cherubini.

Cherubini a été suspendu pendant 16 mois, tandis que l’ancien président Andrea Agnelli et l’ex-PDG Maurizio Arrivabene ont tous deux été suspendus pendant deux ans, tandis que l’ancien directeur sportif Fabio Paratici, aujourd’hui à Tottenham Hotspur, a été suspendu pendant 30 mois.

L’équipe juridique du club a qualifié ce jugement, dans lequel les huit autres clubs accusés dans le procès ont été acquittés, de « claire injustice ».

La Juve a une chance d’annuler la décision de la FIGC, auprès de la plus haute instance sportive du pays, le Comité Olympique Italien (CONI).

Dans les deux prochains mois, le tribunal du CONI confirmera ou annulera les sanctions prononcées par la FIGC, et Allegri veut que son équipe poursuive ses efforts au cas où la décision serait favorable à la Juve.

« Nous avions 37 points avant la décision d’hier, à un point de la deuxième place, avec une chance de participer à la Ligue des champions et peut-être de remporter le titre », a ajouté Allegri.

« Donc nous devons continuer à faire ce que nous devons faire parce que la décision finale sera dans les deux prochains mois.

« Nous ne voulons pas nous retrouver deux mois plus tard à regretter de ne pas avoir fait ce que nous étions censés faire. »