mai 21, 2024

Mia Khalifa licenciée après une controverse sur son soutien à la Palestine

A L’ancienne actrice pornographique Mia Khalifa a été licenciée de la société Red Light Holland pour avoir soutenu les attaques du Hamas contre Israël samedi dernier, le 7 octobre. L’information a été publiée par le journal O Globo, qui cite les propos du PDG de la société, Todd Shapiro, partagés sur X (Twitter).

M. Shapiro a déclaré que Mme Khalifa avait été licenciée immédiatement après avoir publié un tweet dans lequel elle soutenait les attaques du Hamas. Dans ce tweet, Khalifa comparait les images des attaques contre Israël à une « peinture de la Renaissance » et demandait que les bombardements soient filmés horizontalement.

« Considérez-vous comme virée immédiatement », a écrit Shapiro. « C’est tout simplement dégoûtant. S’il vous plaît, évoluez et devenez un meilleur être humain. Le fait que vous tolériez la mort, le viol, les coups et les prises d’otages est vraiment dégoûtant. Aucun mot ne peut expliquer votre ignorance ».

Dans une autre publication, Shapiro a de nouveau fait référence au licenciement de Khalifa, affirmant qu’elle avait été licenciée pour ses « tweets et commentaires épouvantables dans lesquels elle approuve les attaques terroristes du Hamas en Israël ».

Lire aussi : Roger Waters s’emporte contre des fans qui bavardent lors d’un concert