avril 20, 2024

Luísa Sonza se fâche après que le public s’est trompé dans les paroles de la nouvelle version de « Chico » : « maximum falter ».

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Luísa Sonza prend très au sérieux la modification des paroles de sa chanson « Chico », destinée à son ex-petit ami qui l’a trompée. Jeudi 26, à l’aube, la chanteuse a participé à l’enregistrement du DVD du groupe pagode Menos é Mais et s’est mise en colère lorsque le public a scandé les paroles originales.

Dans des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, elle a demandé au groupe de revenir au début après leur avoir appris à remplacer « Chico, se tu me quiseres » par « se acaso me quiseres ».

« Vous plaisantez ? Ils ont dit Chico. Revenez, revenez. Pour apprendre, je me suis trompée », dit-elle. C’est lors de son premier concert après la trahison qu’elle a informé le public du changement et, à l’époque, a déclaré que le nom ne signifiait rien.

Pour paraphraser encore plus Chico Buarque, chantons « se acaso me quiseres ». D’ACCORD ? Ce nom n’est qu’un nom et cette chanson est pour Chico Buarque ».

Le chanteur dispose également d’une autre version, réalisée par Ana Carolina. Le week-end dernier (26), l’artiste a interprété une autre version de la chanson.

« J’ai des amis qui sont merveilleux, je vais vous les présenter. Avec Chico, c’était de la cachaça, mais avec une « sapata », ce sera du quentão. Luísa, si tu veux, il y a beaucoup de femmes pour signer avec toi. Et faites du bruit si vous êtes d’accord avec moi ».