juin 20, 2024

La mère de Larissa Manoela tombe malade lors d’une interview et déclare : « Je n’ai jamais voulu de son argent ».

RIO DE JANEIRO, RJ (FOLHAPRESS) – La mère de Larissa Manoela, Silvana Taques, a décidé de s’exprimer pour la première fois à la télévision sur les accusations de l’actrice selon lesquelles ses parents ont abusé d’elle dans la gestion de sa carrière et de ses biens. La pédagogue a pleuré et s’est sentie mal pendant l’interview : « Je demande juste à Dieu de nous donner de la force pour qu’ensemble nous puissions trouver une solution pour la ramener », a-t-elle déclaré à Chris Flores.

L’entretien avec le présentateur de la SBT a eu lieu vendredi 18. Une partie du matériel sera diffusée ce dimanche (20) sur Domingo Legal, à partir de 11 heures. L’interview complète (qui a duré trois heures) sera diffusée le lendemain sur Fofocalizando, sur la même chaîne.

La mère de Larissa Manoela s’est déclarée bouleversée par l’interview de sa fille avec Fantástico. « J’ai été très choquée par tout ce que j’ai entendu », a-t-elle déclaré. Elle a ajouté qu’elle n’avait pas vu sa fille depuis plus de quatre mois et qu’elle avait appelé l’actrice à plusieurs reprises pour lui parler. « Elle n’a pas accepté l’invitation », a-t-elle dit en pleurant, ajoutant : « Je n’ai jamais voulu de son argent ».

A Chris Flores, Silvana a nié toutes les accusations et a affirmé que Larissa avait toujours de l’argent quand elle avait besoin d’acheter quelque chose : « Elle pouvait toujours acheter ce qu’elle voulait, de n’importe quelle valeur, y compris une voiture. Les sacs à main et les chaussures étaient beaucoup plus chers qu’un maïs sur la plage. Dès qu’elle a eu 18 ans, elle a toujours eu une carte de crédit noire, ainsi que d’autres cartes.

Au cours de la conversation, Silvana a reconnu que les désaccords avec sa fille ont commencé après qu’elle se soit fiancée à l’acteur André Luiz Frambach à la fin de l’année dernière. Elle a dit qu’elle n’acceptait pas cette relation et qu’elle avait beaucoup pleuré à ce moment-là. L’enregistrement a dû être interrompu après que la pédagogue a fait état d’une chute de pression. A son retour, elle a reconnu qu’elle avait peut-être commis une erreur avec sa fille et a demandé pardon : « Je veux retrouver ma fille », a-t-elle déclaré.

Lire aussi : « J’ai appris que je n’avais plus d’assurance maladie, elle a été supprimée », dit Larissa Manoela

Lire aussi : Le père de Larissa Manoela se défoule en publiant un message de motivation sur les « pires jours ».