juin 14, 2024

La femme de Daniel Alves renonce à la séparation et retourne vivre dans leur maison de Barcelone, selon la télévision

Joana Sanz restera mariée à Daniel Alves. Selon l’émission TardeAR de la chaîne Telecinco, le mannequin a décidé de rester mariée à l’ancien international brésilien, incarcéré dans une affaire d’agression sexuelle. De plus, Joana retournera vivre à Barcelone, dans la maison qui appartient au couple. Elle vivait à Madrid depuis le début de l’affaire.

Joana Sanz a annoncé la fin de sa relation au début de l’année, mais a choisi de poursuivre le mariage quelques semaines plus tard parce qu’elle « ne voulait pas laisser son mari dans une situation aussi difficile », selon l’émission de télévision. Selon la presse espagnole, le mannequin reçoit deux fois par mois des lettres de Daniel Alves à son domicile.

La décision de Joana Sanz est liée au moment que pourrait vivre Daniel Alves dans les prochaines semaines. Arrêté depuis janvier en Espagne, le Brésilien pourrait être jugé pour ce crime ce mois-ci. L’instruction de l’affaire s’est achevée en août et la défense du joueur brésilien a choisi de renoncer à tout recours afin d’accélérer le procès et de devenir un accusé dans l’affaire.

« Dani Alves n’est pas satisfait de la description des faits contenue dans la décision du tribunal, qui ne correspond pas à la réalité de ce qui s’est passé », indique une note envoyée à Estadão à l’époque. « Cependant, (Daniel Alves) a également déclaré qu’il ne ferait pas appel de la décision afin d’accélérer son procès. La plainte est une étape nécessaire pour que l’affaire soit renvoyée devant le juge de première instance ».

En vertu de la législation espagnole, Daniel Alves pourrait être condamné à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 15 ans s’il est reconnu coupable du délit dont il est accusé. L’incarcération du joueur est maintenue jusqu’à la fin du procès.

SE SOUVENIR DE L’AFFAIRE

L’affaire a été rapportée pour la première fois dans la presse espagnole l’année dernière. Le 31 décembre, le journal ABC a révélé que Daniel Alves avait agressé sexuellement une jeune femme dans la boîte de nuit Sutton la veille. La femme était toujours accompagnée d’amis et l’équipe de sécurité de la boîte de nuit a appelé la police catalane (Mossos d’Esquadra), qui a pris la déposition de la victime.

Le 10 janvier, la justice espagnole a accepté la plainte et a ouvert une enquête sur le joueur brésilien qui a évolué pendant de nombreuses années au FC Barcelone. Des incohérences dans les versions données par le joueur à la justice, ainsi que la possibilité de fuir le pays européen, ont conduit la juge Maria Concepción Canton Martín à ordonner l’arrestation de Daniel Alves le 20 janvier, un vendredi, après sa déposition.

Le tribunal d’instruction 15 de Barcelone mène l’enquête. Dans ses contradictions, Daniel Alves est allé jusqu’à dire qu’il ne connaissait pas la femme qui l’accusait, puis il a révélé qu’il avait eu des relations sexuelles avec elle, mais consenties. La demande de mise en détention de l’athlète par le procureur général s’explique également par le risque possible qu’il « fuie » l’Espagne au cours de la procédure.