février 24, 2024

La famille d’Aaron Carter accuse les médecins et les pharmacies d’être responsables de la mort du chanteur

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Melanie Martin, l’ex-fiancée d’Aaron Carter, a intenté une action en justice accusant des médecins et une chaîne de pharmacies d’homicide involontaire pour la mort de l’artiste.

Selon l’autopsie, le chanteur est mort noyé sous l’influence de l’Alprazolam, un générique du Xanax, et de l’inhalation de difluorethane.

La plainte a été déposée au nom du fils d’un an de l’artiste et affirme que les professionnels ont facilité la mort de Carter en lui prescrivant des médicaments sans justification médicale, tout en sachant qu’il souffrait de multiples problèmes de santé mentale.

Le chanteur avait évoqué ses antécédents de santé à la télévision américaine en 2019, affirmant qu’il souffrait de troubles bipolaires, de schizophrénie, d’anxiété et de dépression.

Selon l’autopsie, la première cause de décès est la noyade, suivie par le difluorethane. Ce dernier est traditionnellement utilisé dans les canettes d’air comprimé.

Carter a été retrouvé mort à son domicile le 5 novembre de l’année dernière. Frère de Nick Carter, membre des Backstreet Boys, il travaillait à la télévision depuis son enfance, apparaissant dans des programmes de Nickelodeon et jouant même dans « Seussical » à Broadway.

Lire aussi : La famille s’exprime pour la première fois après la mort de Matthew Perry : « Une perte tragique ».