juillet 19, 2024

Juliette dit que les habitants du nord-est sont exclus de la pop et considérés uniquement comme des chanteurs de forró.

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Juliette Freire, originaire de Paraíba, qui s’apprête à sortir son premier album, affirme que les chanteurs du Nordeste ont du mal à s’imposer sur le marché de la musique pop.

« Les gens ont la mauvaise habitude de penser que, parce que je viens du nord-est, je ne dois chanter que du forró. Cela n’existe pas », affirme l’ex-BBB. « Nous sommes multiples. Dans le nord-est, il y a toutes sortes de musiques. Je chante aussi de la musique du nord-est, mais pas seulement ».

La chanteuse raconte que certaines stations de radio de musique pop n’ont accepté de jouer sa chanson « Diferença Mara » qu’à condition qu’elle modifie le morceau pour supprimer le son de l’accordéon. « Quelle est la logique de la suppression d’un instrument ? Les groupes de rock internationaux utilisent l’accordéon. C’est une idée tellement petite et limitative.

« La xénophobie appauvrit notre culture. (Mon accent) provoque l’étrangeté. Nous devenons dépendants du fait de chanter comme le marché nous l’impose », ajoute-t-il. « Chaque artiste qui s’efforce de faire quelque chose de différent est source d’étrangeté. Si c’est le prix à payer, tant mieux. Qu’un enfant puisse comprendre (en m’écoutant) qu’il peut venir de la Paraíba et chanter de la pop ou ce qu’il veut. »

Juliette a commencé sa carrière musicale dès qu’elle a quitté la championne de Big Brother Brasil en 2021. Cette année-là, elle a sorti un EP avec des chansons comme « Diferença Mara » et « Bença ». Son prochain album s’intitule « Ciclone ».

Lire aussi : La Virginie est poursuivie pour menaces à l’encontre d’une femme qui affirme avoir eu une liaison avec Zé Felipe