juin 20, 2024

Grâce aux transparents, Patrícia Poeta affirme qu’elle peut être plus audacieuse lorsqu’elle s’habille après avoir quitté le journalisme.

VITOR MORENO
SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – « Aujourd’hui, je vous dis bonne nuit après un long moment », plaisante Patrícia Poeta en arrivant à The Town, à São Paulo, ce samedi (9). La présentatrice d’Encontro (Globo) explique qu’elle est venue voir les Foo Fighters et, tout de noir vêtue, affirme que la nuit sera agitée pour elle.

« J’ai rendez-vous avec mon fils, qui est là aussi. Tati (Machado) m’a envoyé un texto tout à l’heure, il m’a envoyé un texto maintenant. Quoi qu’il en soit, je vais rencontrer les gars. Aujourd’hui, c’est une rencontre différente. Une journée pour profiter de la musique en particulier, n’est-ce pas ? Et pour se détendre.

Elle explique qu’elle s’est autorisée à s’évader parce qu’elle a toute la journée de demain pour se reposer : « Je passe l’émission très tôt le matin, donc je tombe du lit à 4 heures », dit la présentatrice, qui exclut de se rendre directement au travail en sortant de la boîte de nuit : « Je l’ai fait une fois pendant le carnaval. « Je l’ai fait une fois pendant le carnaval. Mais mon côté responsable, CDF, ne me permet pas de venir à Bruno Mars demain, malheureusement ».

En parlant de carnaval, la présentatrice est heureuse d’annoncer une nouvelle : « Je vais être la marraine d’un bloco ici à São Paulo, Gueri-Gueri ». « Nous venons de discuter, nous nous sommes mis d’accord et ce que je peux vous dire, c’est que j’ai vraiment l’intention de profiter de ce carnaval. J’ai vraiment l’intention de profiter de ce carnaval ».

Cependant, elle exclut de devenir maîtresse de tambour dans une école de samba. « Je ne pense pas que nous en soyons là », plaisante-t-elle. « Mais je pense que l’idée de la samba et du carnaval est d’en profiter. Je veux donc en profiter dans d’autres endroits également. C’est une période de l’année que j’adore. J’ai toujours aimé la samba. J’ai grandi avec ma mère qui jouait de la samba tous les jours à la maison. C’est donc un style de musique qui me convient parfaitement.

Poeta, qui portait un décolleté généreux, affirme que depuis qu’elle a quitté le programme d’information de Globo, elle se sent plus à l’aise lorsqu’il s’agit de s’habiller. « Il y a une légère transparence, comme ça, subtile », admet-elle.

« (Maintenant), je porte plus ce que je porterais au quotidien. Je pense que dans le journalisme, il faut suivre un modèle. C’est le blazer, c’est la chemise. Mais dans la vie de tous les jours, je portais d’autres vêtements. Aujourd’hui, je peux donc être plus moi-même, pour ainsi dire. En termes de style vestimentaire ».

La présentatrice a également profité de l’occasion pour nier avoir manqué le début d’Encontro la semaine dernière parce qu’elle était en retard après une soirée. « J’aurais aimé », a-t-elle déclaré. Elle a expliqué que l’émission devait commencer à l’extérieur du studio ce matin-là, mais que la liaison s’est mal passée et qu’elle a dû courir en talons hauts pour rejoindre le lieu de l’émission.

Lire aussi : Diogo Almeida, de « Amor Perfeito » : les fans disent : « Wow, comme tu es grand !