mai 18, 2024

Coldplay et l’ancien manager du groupe se poursuivent pour des millions de dollars

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Le groupe Coldplay et son ancien manager, Dave Holmes, se poursuivent mutuellement pour des millions de dollars.

Holmes, qui a géré Coldplay de 2005 à 2022, poursuit le groupe pour 10 millions de livres sterling, soit près de 63 millions de reais de commissions qu’il affirme avoir dû recevoir. Selon le manager, l’argent concerne deux albums inédits sur lesquels il aurait travaillé avec le groupe.

Coldplay, pour sa part, rejette les allégations de Holmes et demande 14 millions de livres sterling, soit plus de 88 millions de reais, en guise de dommages et intérêts. Le groupe affirme que l’ancien manager a laissé s’accumuler les coûts de la tournée et qu’il a utilisé sa relation avec le groupe pour obtenir des prêts de 30 millions de dollars auprès du producteur de concerts Live Nation.

« À notre connaissance, M. Holmes a utilisé l’argent obtenu grâce aux accords de prêt pour financer un projet immobilier à Vancouver, au Canada », affirme le groupe dans des documents judiciaires publiés par le journal britannique The Times.

« On en déduit que M. Holmes n’a pu obtenir de Live Nation des prêts d’une valeur de 30 millions de dollars à un taux d’intérêt annuel fixe de 2,72 % qu’en vertu de sa position de manager de Coldplay », poursuit le document.

Le même texte affirme que Holmes n’a pas géré correctement le budget de la tournée et mentionne l’achat de matériel coûteux et inadéquat. En réponse, la défense du manager attribue ces accusations à une manœuvre désespérée du groupe pour se défendre contre le procès initial.

« Accuser Dave Holmes de manquements éthiques inexistants et d’autres comportements inventés ne détournera pas l’attention du vrai problème : Coldplay avait un contrat avec Dave, ils refusent de l’honorer et ils doivent payer à Dave ce qu’ils lui doivent », déclarent-ils.