juin 20, 2024

Carla Diaz déclare que le troisième film de l’affaire Richthofen est « plus tendu et plus stimulant ».

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Carla Diaz a profité du troisième jour de The Town jeudi (7), tout en tournant quelques publicités. Au milieu des rumeurs selon lesquelles elle se serait remise avec Felipe Becari, elle a évité les questions personnelles et a déclaré qu’octobre était son mois dans la sphère artistique.

Outre « Rodeio Rock », elle sort ce mois-ci « The Girl Who Killed Her Parents : The Confession », le troisième film de la série consacrée à Suzane von Richthofen et à sa famille. « Nous finalisons cette histoire avec la version policière. C’est un film d’action, très tendu, qui ne s’arrête pas une seconde », a-t-elle déclaré à propos de ce long métrage.

Carla a souligné que, pour la première fois, elle jouait un personnage réel, mais elle a nié avoir envoyé un message à l’auteur de l’attentat si elle regardait le film. « J’ai dû mettre mon opinion de côté afin d’interpréter la vérité », a-t-elle ajouté.

L’actrice a déclaré qu’elle ne se souciait pas de l’opinion du public, que chacun aurait sa propre vision des faits. « Le plus important, c’est que les gens regardent le film. Qu’ils aillent au cinéma et apprécient les films brésiliens ».