mai 21, 2024

Bruno Mars parvient à quitter Israël après une déclaration de guerre et un concert suspendu

SÃO PAULO, SP (UOL/FOLHAPRESS) – Bruno Mars, 37 ans, a réussi à quitter Israël après l’annulation de son concert dans le pays en raison des bombardements du groupe radical Hamas dans le pays et de la réponse israélienne avec la déclaration de guerre.

Mars et son équipe, composée d’une soixantaine de personnes, ont quitté Israël pour Athènes, en Grèce, samedi après-midi. De ce pays européen, le chanteur américain doit se rendre au Qatar, où il doit donner un concert.

Concert annulé

Bruno Mars devait se produire à Tel Aviv ce samedi, mais Live Nation, qui est responsable de la production de l’événement, a publié un communiqué pour informer que le concert a été annulé.

« Chers clients, le spectacle de Bruno Mars prévu ce soir a été annulé », a déclaré Live Nation.

Le DJ brésilien Juarez Petrillo, père du DJ Alok, se trouvait également à Tel Aviv au moment des attentats. Il devait se produire lors d’un événement qui a été annulé. On ne sait toujours pas si Petrillo a réussi à quitter le pays.

Le commandant militaire du Hamas, Mohammad Deif, a déclaré que 5 000 roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza. Le bombardement a fait 100 morts, selon les autorités. Les sirènes d’alerte au bombardement ont retenti dans le sud et le centre d’Israël, y compris à Jérusalem.

« Plusieurs terroristes ont infiltré le territoire israélien depuis la bande de Gaza », a déclaré l’armée israélienne à propos de l’attaque menée par des hommes armés qui auraient tiré sur des piétons.

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué une réunion d’urgence avec les responsables de la sécurité.

« Nous sommes en guerre et nous allons gagner », a déclaré le premier ministre israélien dans un communiqué publié sur les médias sociaux. « L’ennemi paiera un prix qu’il n’a jamais connu », a-t-il ajouté.

Il s’agit de l’incident le plus grave depuis la guerre de 10 jours entre Israël et le Hamas en 2021.

L’attaque survient alors qu’Israël célèbre la fête juive de Simchat Torah, qui marque la fin du cycle annuel de lectures publiques de la Torah.