mai 21, 2024

Britney Spears mobilise les groupes anti- et pro-avortement après ses révélations

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – Britney Spears a révélé dans son autobiographie, « The Woman in Me », qu’elle s’était fait avorter en 1999, à l’âge de 17 ans, pendant sa relation avec Justin Timberlake. L’expérience, racontée comme douloureuse par la chanteuse, a été gardée secrète pendant 20 ans et sera révélée dans le livre dont la sortie est prévue le 24 octobre.

L’extrait en question a été obtenu par le magazine People, qui a publié une description de la réaction de la chanteuse lorsqu’elle a appris sa grossesse. « C’était une surprise, mais ce n’était pas une tragédie pour moi. J’aimais tellement Justin. J’ai toujours espéré que nous aurions une famille ensemble un jour », a écrit Spears.

Timberlake, quant à lui, n’a pas bien réagi à la nouvelle. « Si cela ne tenait qu’à moi, je ne l’aurais jamais fait. Et pourtant, Justin était tellement sûr qu’il ne voulait pas être père ».

La révélation de la chanteuse a mobilisé des groupes en faveur de l’avortement légal et des groupes contre la procédure, qui ont sympathisé avec Britney Spears.

Le National Right to Life Committee, une organisation conservatrice anti-avortement, a déclaré à TMZ qu’il souhaitait soutenir la chanteuse pop face au « traumatisme auquel elle pourrait être confrontée en revivant cet épisode ».

L’organisation en faveur de l’avortement légal, le Center of Reproductive Rights, a déclaré à TMZ qu’elle était reconnaissante à Spears d’avoir partagé son histoire, ce qui, selon elle, contribue à réduire la stigmatisation qui entoure les expériences d’avortement.

« Ces conversations sont particulièrement nécessaires en ce moment, étant donné que des millions de personnes n’ont plus ce droit aux États-Unis », a déclaré l’organisation.