avril 20, 2024

Après avoir déclaré que la loi Rouanet était destinée aux « vilains », Eduardo Costa tente de collecter 1 million de R$.

ARACAJU, SE (FOLHAPRESS) – Le chanteur de country Eduardo Costa a été autorisé mardi (25) à collecter environ 996 500 R$ d’ici la fin du mois de décembre par le biais de la loi Rouanet. L’objectif est d’enregistrer un DVD en l’honneur de la musique country du Minas Gerais.

L’information est disponible sur le portail de transparence Rouanet et a été publiée pour la première fois par le site web Metrópoles. Le rapport a eu accès au document sur le statut de la proposition.

Selon le gouvernement, l’affaire est « en cours pour être incluse dans une ordonnance d’autorisation de collecte de fonds ». L’entreprise Churrasco, Cerveja e Viola – C.C.V. Eventos est responsable et compte Eduardo parmi ses partenaires.

En 2018, le chanteur, qui se dit partisan de Bolsonaro, est allé jusqu’à dire que la loi d’incitation à la culture était une moquerie et « l’affaire de vilains ».

« Quiconque veut gagner de l’argent maintenant doit trouver un emploi. Allez désherber une parcelle, frappez une dalle, trouvez quelque chose à faire. L’agitation est terminée. La loi Rouanet ne rapporte plus d’argent », a-t-il déclaré lors d’une campagne pour le candidat de l’époque, Jair Bolsonaro.

« Ces artistes, ces acteurs, cette bande de vilains journalistes, ces vilains qui veulent sucer la mamelle du gouvernement, c’est fini, c’est fini », avait-il conclu.

Eduardo Costa affirme que l’objectif de la production, selon le document, est « l’enregistrement d’un DVD avec des chansons de caipira en l’honneur de la musique des racines de la sertaneja, qui est traditionnellement devenue un symbole de la vie quotidienne de l’homme rural, des muletiers et qui fait partie d’une riche histoire racontée en vers et en prose dans l’État de Minas Gerais ».

Le répertoire sera choisi une fois enregistré, mais il devrait rendre hommage aux duos de musique country du Minas Gerais, tels que Cesar Menotti et Fabiano.