juin 20, 2024

Ana Clara : « Je n’ai pas de bonnes histoires avec les sucreries ».

(FOLHAPRESS) – La formule « qui sait, fait en direct », l’une des phrases les plus classiques de Faustão, est parfaite pour définir le nouveau programme d’Ana Clara, Panelaço Ao Vivo, dont la première est diffusée ce lundi (2). Diffusée du lundi au vendredi, toujours à 19h45, sur les chaînes payantes GNT et Globoplay, l’émission permet à l’ancienne star de BBB de discuter avec deux amis pendant qu’ils préparent un plat suggéré par l’un des invités.

Contrairement à d’autres émissions culinaires, l’émission se déroule en direct, ce qui signifie que le trio doit terminer la recette pendant les 45 minutes que dure l’émission. Et il n’est pas question de prendre des ingrédients déjà préparés, comme des moules à gâteaux qui ont reposé ou même des étapes déjà réalisées, pour gagner du temps. Tout, sans exception, doit se dérouler pendant le programme.

« Mon travail consiste davantage à gêner l’invité qui cuisine qu’à l’aider », plaisante Ana Clara dans une interview. « L’idée est que ce soit une vraie discussion, comme si vous étiez avec des amis dans la vraie vie, en train de vous amuser et de faire une recette.

Dani Calabresa, Joaquim Lopes, Tati Machado et Ana Furtado sont quelques-uns des invités déjà confirmés pour partager la cuisine avec Ana Clara dans cette première saison, composée de 20 épisodes. L’objectif est que les participants apportent des recettes de famille, mais ils doivent aussi faire preuve de créativité. « Ils sont très différents les uns des autres, et chacun a une histoire familiale, une tradition, et c’est exactement de cela que nous voulons parler ».

Ana Clara n’a pas peur de diriger le spectacle, car elle dit qu’elle mange « tout », sans restrictions, et qu’elle a une routine bien organisée en ce qui concerne son régime alimentaire. Lorsqu’il s’agit de se salir les mains, elle se contente de risotto et de plats salés. Les macaronis à la carbonara aussi. Mais les sucreries…

« …c’est très difficile ! Et je n’ai pas une bonne histoire avec les gâteaux. Le seul gâteau avec lequel je ne peux pas me tromper est la tarte au citron. Mais le reste… (rires). Une fois, lors d’un pique-nique à l’école, j’ai fait un gâteau qui s’est détaché, j’ai jeté des paillettes sur le dessus pour le camoufler et je l’ai pris quand même. Les sucreries mettent ma patience à l’épreuve », dit-elle en riant.

A VENIR PROCHAINEMENT

Ana Clara continue d’être l’une des jeunes présentatrices les plus en vue de Globo. Cette année, après avoir commandé « BBB – A Eliminação » sur Multishow, la journaliste a présenté la deuxième saison de Túnel do Amor (également sur la chaîne payante) et attend déjà avec impatience BBB 24, dans le cadre de Rede BBB, avec ses diverses attractions autour de l’émission de téléréalité.

Sur les médias sociaux, ses talents d’intervieweuse sont constamment loués, mais elle dit que ce n’est pas quelque chose qu’elle a toujours aimé faire. À l’école de journalisme, par exemple, Ana Clara dit qu’elle détestait cela – une pensée qui a changé lorsqu’elle est entrée sur le marché du travail et a commencé à diriger Bate-Papo BBB.

Selon elle, le grand secret est de savoir écouter la personne interrogée et de capter ses signaux sur le champ. Après tout, tout est une conversation. « Il ne sert à rien d’établir un programme et de ne pas écouter ce que la personne dit, et il se peut que quelque chose d’incroyable en ressorte. Nous avons tendance à ne pas écouter pendant une interview en direct, mais je suis attentif », déclare-t-il.

« Je n’aime pas suivre un scénario, cela ne fonctionne pas dans ma tête. Je pense que c’est ce qui est amusant en direct : si la personne vous laisse de l’espace, alors nous allons de l’avant. Le mieux, c’est quand ça tourne mal et qu’on obtient une réponse différente de celle à laquelle on s’attendait.

Lire aussi : « S’il y a des remakes, je serai très jalouse », dit Renata Sorrah