février 4, 2023

Les pays africains à faible revenu obtiennent 8,9 milliards de dollars  

Le paquet de reconstitution comprend 8,5 milliards de dollars de financement de base du FAD et 429 millions de dollars pour la nouvelle fenêtre d’action climatique.

Il s’agit de la plus importante reconstitution des ressources de l’histoire du fonds.

Le FAD est le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), qui accorde des subventions et des prêts à taux réduit aux pays à faible revenu du continent.

L’Algérie et le Maroc ont contribué au Fonds pour la première fois.

Ils rejoignent l’Angola, l’Egypte et l’Afrique du Sud sur la liste des pays africains contributeurs.

Le Maroc a accueilli la quatrième et dernière réunion de la nouvelle reconstitution (FAD16).

« Je suis impressionné par l’énorme engagement et les efforts des pays donateurs du FAD pour intensifier le soutien aux pays africains à faible revenu, en particulier en cette période de grands défis économiques, climatiques et fiscaux », a déclaré Akinwumi Adesina, président de la BAD.

Le FAD célèbre son 50ème anniversaire depuis sa création en 1972.

Il a contribué à connecter 15,5 millions de personnes à l’électricité, a permis à 74 millions de personnes d’accéder à une agriculture améliorée, et à 42 millions de personnes d’accéder à l’eau et à l’assainissement.

Quelque 50 millions de personnes ont eu accès à des transports améliorés.

Les ressources du fonds permettent également de construire et de réhabiliter 8 700 kilomètres de routes.