juin 21, 2024

Le partenariat réduit les transferts de fonds vers l’Ouganda

Cette décision fait suite à un partenariat entre le Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies et la Stanbic Bank Uganda.

Le partenariat fournira également aux bénéficiaires des transferts de fonds, en particulier dans les zones rurales, une formation numérique et financière afin de promouvoir la culture de l’épargne et d’encourager l’adoption de la finance numérique au sein de ces communautés.

Ce partenariat fait suite à la prise de conscience que le coût moyen de l’envoi d’argent dans le pays d’origine pour les travailleurs migrants ougandais est supérieur de 11,3 % à la moyenne mondiale de 6,25 % et aux normes africaines de 8,35 %, soit environ trois fois plus que la cible de 3 % des Objectifs de développement durable (ODD).

Sam Mwogeza, directeur exécutif de Stanbic Bank Uganda pour la banque personnelle et privée (PPB), a déclaré que FlexiPay avait un processus d’intégration simplifié qui facilite l’adoption par les clients non bancarisés et sous-bancarisés.

Le portefeuille permet à ses utilisateurs de stocker et de transférer de l’argent, de payer des factures, de recharger du temps d’antenne et d’effectuer des transactions par l’intermédiaire d’un téléphone portable ou d’un smartphone.

« Nous sommes ravis d’étendre les transferts de fonds internationaux à un prix abordable en partenariat avec le FIDA par le biais de Flexipay et d’atteindre les bénéficiaires des transferts de fonds ruraux », a déclaré M. Mwogeza.

Le partenariat du FIDA avec Stanbic Bank signifie que les Ougandais à l’étranger paieront des frais de transaction dans le cadre de la cible SDG lorsqu’ils enverront de l’argent sur le portefeuille FlexiPay du destinataire.

Dans un premier temps, deux des corridors d’envoi de fonds les plus importants sont ciblés, du Kenya vers l’Ouganda, et de la Suède vers l’Ouganda.

« Grâce au soutien financier du FIDA, Stanbic Bank Uganda est désormais en mesure de surmonter les obstacles du marché et de jouer un rôle crucial en répondant aux besoins des familles qui envoient des fonds par le biais de son porte-monnaie électronique FlexiPay », a déclaré Mohamed El-Ghazaly, représentant et directeur du FIDA en Ouganda.

L’Ouganda se classe parmi les dix premiers pays bénéficiaires d’envois de fonds en Afrique subsaharienne.

En 2022, les envois de fonds internationaux vers l’Ouganda ont atteint 1,2 milliard de dollars, ce qui est proche des valeurs préCOVID (1,4 milliard de dollars en 2019), principalement en provenance d’Europe, du Moyen-Orient et des États-Unis.

Ces flux représentent environ 3 % du produit intérieur brut (PIB) annuel du pays au cours de la dernière décennie.