février 4, 2023

Le commerce électronique se prépare pour le Black Friday

Le secteur du commerce électronique de détail devrait atteindre 56,84 milliards de rands cette année, selon Euromonitor International. Les marques et les entreprises qui souhaitent s’emparer d’une part de ce marché pendant la saison du Black Friday doivent se concentrer sur la réimpression de l’expérience commerciale, déclare Scott Thwaites, responsable des marchés émergents pour TikTok Global Business Solutions.

Selon lui, l’expérience est l’un des changements les plus importants de ces deux dernières années. « Il n’y a pas de commerce sans expérience car, par essence, le commerce est un échange. C’est l’expérience de cet échange qui a fondamentalement changé au fil des années. »

Thwaites affirme qu’une nouvelle ère du marketing a commencé, avec un changement de paradigme qui a modifié la façon dont les marques et les consommateurs se connectent.

« L’époque où les marques interrompaient l’expérience de contenu d’un utilisateur avec des messages non pertinents est presque révolue ; les consommateurs ont désormais besoin d’un échange qui soit interactionnel et collaboratif. L’expérience est en train d’être réimaginée, évoluant de l’achat et de la vente de biens vers un échange de connaissances, de conseils et de soutien. »

Selon lui, cela encourage la collaboration entre les communautés pour des expériences d’achat plus authentiques, ce qui se traduit par des taux plus élevés de satisfaction des clients, ce qui incite les utilisateurs à partager leurs découvertes via le bouche-à-oreille.

Selon lui, dans un monde sans cookie, où le Web 3.0 souffre d’un déficit de confiance, le commerce doit s’efforcer de combler le fossé de la confiance et de la connexion, en utilisant ses principaux éléments constitutifs : les interactions.

Il souligne qu’il n’y a jamais eu autant d’opportunités dans le domaine du commerce qu’aujourd’hui, mais il ajoute qu’il n’y a jamais eu autant de concurrence.

« Naviguer dans cet environnement ultracompétitif et presque saturé exige une compréhension profonde des désirs et des besoins des acheteurs et des opportunités qui façonneront l’avenir du commerce », déclare M. Thwaites.

Selon lui, les entreprises d’aujourd’hui ont la possibilité de revigorer le parcours d’achat numérique de leurs clients en ramenant l’expérience intime et partagée du commerce.

Les détaillants ne sont pas les seuls à se lancer dans l’action du Black Friday, les organisations de services le font aussi.

L’agence numérique ByDesign, spécialisée dans les marques, explique que les entreprises de services tentent de rendre leurs produits plus tangibles numériquement et de les proposer en ligne sous forme de package. Les appels à l’action sont moins fumeux et passent de « en savoir plus » ou « en savoir plus » à des « postuler maintenant », « s’inscrire » ou « obtenir une offre » plus pointus. Selon le rapport, les organisations axées sur les services commencent à brandir davantage de carottes devant les clients numériques en proposant des extras gratuits, notamment des consultations gratuites et des programmes ou cours supplémentaires, en plus des services proposés.

Les organisations basées sur les services n’ont pas peur des médias sociaux et proposent des services de manière plus visuellement captivante. Des prix réduits sont affichés, pour réserver dans des périodes limitées, par exemple, tandis que des technologies telles que l’IA et les séquences vidéo par drone créent des attentes réalistes entre les consommateurs et les entreprises concernant les offres de services en présentant des services pour un avenir proche.