mai 22, 2024

La BAD déplore l’arrestation de son personnel en Ethiopie

La banque basée en Côte d’Ivoire a décrié l’arrestation par les forces de sécurité comme un « incident diplomatique très sérieux ».

Aucune explication officielle n’a été donnée sur les raisons de cette arrestation.

La BAD s’est félicitée que le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, ait immédiatement réagi lorsqu’il a eu connaissance de l’incident, qu’il ait ordonné la libération immédiate du personnel concerné et qu’il ait promis d’ordonner une enquête immédiate sur l’incident.

« Pour sa part, le gouvernement a officiellement pris acte de notre plainte, reconnu la gravité de l’incident et nous a assuré que toutes les personnes impliquées dans la violation de la loi feraient l’objet d’une enquête approfondie et seraient traduites en justice, garantissant ainsi la transparence et la pleine responsabilité », a déclaré la BAD depuis Abidjan.

En outre, le gouvernement a rassuré la banque que son personnel en Éthiopie et ceux qui voyagent dans le pays en mission continueront à bénéficier du plein respect de leurs droits, privilèges et immunités diplomatiques en vertu de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ainsi que de l’accord de la Banque de développement avec l’Éthiopie en tant que pays d’accueil.

« La Banque africaine de développement apprécie ses excellentes relations avec le gouvernement éthiopien et est actuellement en contact avec les autorités, par les voies diplomatiques, au sujet de l’incident », a déclaré le communiqué.