mai 21, 2024

eThekwini investit des millions dans l’économie informelle

Cet investissement témoigne de l’importance de l’économie informelle, qui contribue à hauteur de 15 milliards de rands à l’économie de la ville chaque année.

Cela représente plus de 10 % du produit intérieur brut (PIB) de la ville.

Thembo Ntuli, Président du Comité de développement économique et de planification, a révélé cette allocation lors du Sommet de l’économie informelle qui s’est tenu au Centre de convention international Inkosi Albert Luthuli.

Le sommet vise à instaurer un dialogue entre les commerçants, les structures de l’économie informelle et la municipalité afin de renforcer les relations.

La convention a également servi de plateforme à la municipalité pour présenter les programmes et les plans visant à développer le secteur.

Ces développements prendront la forme de ruches d’entreprises, de marchés de détail, d’un marché d’herbes et de médicaments traditionnels, d’une installation de cuisson de farine, de centres de rachat (pour le recyclage du carton), de marchés alimentaires, d’abris, de kiosques, de parcs à conteneurs et d’installations de stockage pour les marchandises des commerçants, ainsi que d’emplacements délimités le long des trottoirs.

« Plusieurs aménagements sont en cours dans la ville, et certains devraient être achevés prochainement », a déclaré M. Ntuli.

« Ce secteur est reconnu comme l’un des principaux contributeurs à la création d’emplois dans le pays et c’est pourquoi nous continuons à investir dans ce secteur.

Ntuli a déclaré que l’eThekwini délivrera jusqu’à 4 000 permis de commerce de rue d’ici 2024, afin de créer des opportunités d’emploi.

« Ce processus est en cours, car nous avons récemment publié des annonces pour des sites de commerce vacants et nous avons reçu de très nombreux commentaires », a ajouté M. Ntuli.

Un bâtiment situé sur la route Johannes Nkosi est rénové pour accueillir les entrepreneurs locaux et les commerçants informels.

Nomvula Puleng Hlomuka, whip de la commission, a encouragé les commerçants à collaborer avec la municipalité en opérant avec des permis de commerce valides, en se conformant aux politiques approuvées, en nettoyant leurs espaces de travail et en participant aux campagnes de nettoyage organisées par la ville.