avril 20, 2024

Changer la façon de penser l’héritage dans le domaine du marketing

Un livre blanc récemment publié affirme que les PDG et les directeurs du marketing doivent changer fondamentalement leur façon de travailler pour engager les consommateurs de la même manière qu’ils ont pu le faire dans le passé.

Les auteurs, Dermot Latimer, PDG de Point Group, et Carla Gontier, directrice de la stratégie, expliquent qu’ils ont été motivés pour rédiger ce document après avoir rencontré de nombreux clients désireux d’adopter de nouvelles méthodes de travail pour transformer la façon dont ils font des affaires par le biais du marketing, mais qui étaient entravés par la pensée traditionnelle de leur organisation. Le livre blanc identifie les tendances et les domaines d’intervention essentiels pour modifier le comportement des spécialistes du marketing afin qu’ils puissent apporter un réel changement.

« Notre objectif est de mettre en lumière certains de ces problèmes et de tracer la voie à suivre pour changer les mentalités au sein des organisations, en positionnant le marketing comme une fonction essentielle de l’entreprise, fondée sur une réflexion à long terme et à court terme. »

Les auteurs expliquent que Covid a modifié le comportement des consommateurs, notamment en modifiant leur fidélité aux marques et en les orientant davantage vers le commerce en ligne de manière unique et radicale. Les consommateurs ont commencé à reconsidérer leurs besoins par rapport à leurs désirs et ont redéfini leur façon d’acheter, de vivre et de se comporter.

« Non seulement il est nécessaire de changer la façon d’atteindre les clients, mais les comportements des clients ont également eu un impact sur la façon dont les entreprises agissent et sur ce qu’elles font. Le problème est que le marketing a toujours été le parent pauvre de la direction générale. Les directeurs marketing sont engagés pour avoir un impact, mais ne disposent pas des outils nécessaires pour y parvenir.

Latimer et Gontier soulignent que le besoin accru de personnalisation des offres et du marketing, ainsi que la demande d’outils, de technologies et de systèmes sophistiqués pour atteindre les personnes au bon endroit avec le bon message, ont accru la pression sur les départements de marketing.