juin 21, 2024

Les « ultras » du PSG boycottent les matches sur fond de conflit avec le club – Monde – Sports

Les fans du PSG

Des supporters du Paris Saint Germain (PSG) manifestent devant le siège du club pour protester contre une procédure disciplinaire à l’encontre de Lionel Messi à Boulogne-Billancourt, le 3 mai 2023. – La relation entre le Paris Saint-Germain et Lionel Messi est sur le point de prendre fin après deux années décevantes, suite à la décision des champions de France de suspendre le septuple Ballon d’Or pour un voyage non autorisé en Arabie Saoudite. Photo de l’article : AFP

Le Collectif Ultras Paris a déclaré mercredi que le mouvement concernait non seulement l’équipe masculine, mais aussi l’équipe féminine et l’équipe de handball.

« Les derniers événements et l’état de nos relations communes avec la direction nous amènent à penser que c’est la meilleure et la seule solution susceptible de préserver un avenir commun », a déclaré le groupe d’irréductibles supporters dans un communiqué à l’issue d’une réunion infructueuse avec les dirigeants du club.

Le PSG, en quête d’un 11e titre de champion de France, a encore quatre matches à disputer cette saison, dont deux au Parc des Princes. Il compte six points d’avance sur son dauphin Lens.

L’incapacité du club soutenu par le Qatar à remporter la Ligue des champions malgré les investissements massifs consentis pour recruter les plus grandes stars du football a contribué à la détérioration des relations avec les ultras.

Certains supporters ont récemment manifesté devant la résidence de l’international brésilien Neymar en région parisienne, une action que l’entraîneur Christophe Galtier a condamnée comme « incontrôlable et dangereuse ». Ils ont également déversé leur frustration sur Lionel Messi, dont le séjour à Paris devrait prendre fin, en huant le champion de la Coupe du monde.

Le Collectif Ultras Paris, qui est en grande partie responsable de l’ambiance animée au Parc des Princes, est en désaccord avec le président du club, Nasser Al-Khelaifi, arguant qu’il refuse d’écouter leurs demandes. En outre, le groupe s’oppose à l’offre du PSG d’acheter le Stade de France dans la banlieue de Saint-Denis pour ses matches à domicile.