février 4, 2023

Le patron de la Fédération française s’excuse pour les propos « maladroits » de Zidane – Monde – Sports

Le Graet avait déclaré avec dédain dans une interview à la radio française qu’il « n’aurait même pas pris son appel au téléphone » lorsqu’on lui a demandé si Zidane l’avait appelé pour exprimer son intérêt à succéder à Didier Deschamps en tant qu’entraîneur.

Cette déclaration a suscité des critiques de la part de Kylian Mbappé, star de la France et du Paris Saint-Germain, qui a qualifié les commentaires du Graet d' »irrespectueux ».

La ministre française des Sports, Amélie Oudea-Castera, est également intervenue, exigeant des excuses de Le Graet pour ses commentaires, qui, selon elle, témoignent d’un « manque de respect honteux ».

Les excuses du dirigeant de la Fédération française de football, âgé de 81 ans, ont été présentées lundi : « Je tiens à m’excuser pour ces propos qui ne reflètent absolument pas mon point de vue, ni ma considération pour le joueur qu’il était et l’entraîneur qu’il est devenu.

« J’ai donné une interview à RMC que je n’aurais pas dû donner car ils cherchaient la polémique en opposant Didier et Zinedine Zidane, deux grands noms du football français.

« Je reconnais avoir tenu des propos maladroits qui ont créé un malentendu ».

Le contrat de Deschamps a expiré après la Coupe du monde au Qatar, où la France, championne en titre, s’est inclinée aux tirs au but face à l’Argentine au terme d’une finale palpitante le 18 décembre.

Cependant, Deschamps a signé samedi un nouveau contrat jusqu’à la Coupe du monde 2026.

Interrogé dans l’interview sur RMC pour savoir si Zidane, qui a remporté la Coupe du monde 1998 en tant que joueur aux côtés de Deschamps et a été finaliste en 2006, l’avait appelé ces derniers jours, Le Graet a écarté l’ancien entraîneur du Real Madrid comme ayant été un candidat potentiel.

« Je n’aurais même pas pris son appel », a déclaré Le Graet. « Pour lui dire quoi ? ‘Bonjour monsieur. Ne vous inquiétez pas. Cherchez un autre club. Je viens de signer un contrat avec Didier’. »

Le Graet a également répondu sèchement aux informations faisant état de l’intérêt de Zidane pour entraîner l’équipe du Brésil.

« Je serais surpris qu’il parte là-bas », a-t-il déclaré.

« C’est à lui de décider ce qu’il fait. Ce n’est pas mon affaire. Je ne l’ai jamais rencontré et nous n’avons jamais envisagé de nous séparer de Didier Deschamps.

« Il peut aller où il veut, dans un club. Il en aurait autant qu’il veut en Europe, un grand club. Mais une équipe nationale n’est guère crédible, à mon sens. »

Zidane a quitté le Real Madrid l’année dernière après avoir remporté deux titres de la Liga et trois titres consécutifs de la Ligue des champions en tant que manager du club espagnol.