juin 20, 2024

L’Australie se qualifie pour les demi-finales de la Coupe du monde en battant la France aux tirs au but – World – Sports

L’Australie se rendra à Sydney mercredi pour affronter le vainqueur du dernier huitième de finale entre l’Angleterre et la Colombie.

Cortnee Vine a marqué le penalty gagnant à l’issue d’une séance de tirs au but remarquable qui a vu les deux équipes tirer 10 tirs au but, le quart de finale s’étant terminé sur un score de 0-0 après 120 minutes éprouvantes pour les nerfs.

Vine a su garder son sang-froid pour faire vibrer le public et maintenir le rêve des Matildas de remporter la Coupe du Monde à domicile.

La gardienne australienne Mackenzie Arnold a manqué l’occasion de remporter la séance de tirs au but lorsque son tir a heurté le poteau, mais elle a ensuite sauvé deux fois Kenza Dali après que la VAR a constaté qu’elle avait les deux pieds en dehors de la ligne la première fois.

Vicki Becho manquait le 10e penalty français, et c’était à Vine de qualifier l’Australie en battant la gardienne remplaçante française Solene Durand, qui était entrée en jeu spécialement pour la séance de tirs au but.

« Je suis très fière de cette équipe. Le courage dont elles ont fait preuve ce soir est incroyable », a déclaré Tony Gustavsson, le sélectionneur de l’Australie.

« Je pense que nous aurons peut-être l’occasion de fêter cela ce soir, puis demain nous ferons le point et nous passerons au match suivant », a ajouté Arnold, le joueur du match.

La France s’est inclinée à l’issue d’un match tendu devant 49 461 spectateurs.

Les Bleues espéraient atteindre les demi-finales pour la deuxième fois, après leur défaite dans le dernier carré en 2011, mais au lieu de cela, elles rentrent à la maison.

« Nous avions tout un stade et toute une nation contre nous. Nous avons réalisé une performance exceptionnelle, mais c’est le football. C’était le destin », a déclaré le sélectionneur français Hervé Renard à France 2.

« Bonne chance à l’Australie. Je pense qu’on méritait plus, mais c’est comme ça ».

La victoire de l’Australie a été obtenue malgré le fait que Sam Kerr soit restée sur le banc au coup d’envoi. La capitaine des Matildas, désormais en forme après une blessure au mollet, est entrée en jeu en début de seconde période et a transformé son penalty lors de la séance de tirs au but.

– Kerr sort du banc –

Gustavsson a conservé l’équipe qui avait débuté contre le Danemark en huitième de finale, tandis que la France a réintégré Maelle Lakrar dans sa défense.

Lakrar aurait dû donner l’avantage à la France pour faire taire le public hostile, mais la joueuse de 23 ans réussissait à détourner un tir d’Eugénie Le Sommer sur la barre alors que le but était vide.

C’était un répit pour les hôtes, qui étaient ensuite reconnaissants à Arnold d’avoir détourné une tentative de Le Sommer et d’avoir arrêté une tentative de Lakrar à la suite d’un corner.

Les Australiens semblaient être à bout, mais ils commençaient à se montrer menaçants dans les dernières minutes de la première mi-temps.

A la 41e minute, les Australiennes ont eu la malchance de ne pas prendre l’avantage lorsque l’hésitation de la défense française a permis à Emily van Egmond de servir Mary Fowler pour ce qui semblait être un but certain, mais Elisa De Almeida s’est précipitée pour faire un blocage miraculeux.

La gardienne française Pauline Peyraud-Magnin devait alors sortir pour dégager devant Fowler, et le score restait vierge à la pause.

Kerr faisait son apparition 10 minutes après le début de la seconde période, remplaçant Van Egmond pour le plus grand plaisir du public, et son entrée en jeu donnait une telle impulsion que l’Australie était à deux doigts d’ouvrir le score quelques instants plus tard.

Hayley Raso tentait sa chance avec une frappe de l’extérieur de la surface, mais Peyraud-Magnin arrêtait le ballon et la gardienne de la Juventus s’interposait brillamment pour repousser une frappe à bout portant de Fowler à l’heure de jeu.

La tension montait au fur et à mesure que le temps s’écoulait, rendant la prolongation presque inévitable.

La France pensait avoir trouvé la faille 10 minutes après le début de la prolongation lorsque Ellie Carpenter détournait le ballon dans ses propres filets, mais l’Australie était sauvée lorsque l’arbitre chilien sifflait une faute.

Arnold sauvait superbement Becho, avant que la France ne remplace Peyraud-Magnin par Durand à l’approche des tirs au but.

Durand, spécialiste des tirs au but, repoussait les tentatives de Steph Catley et Clare Hunt, mais cela ne suffisait pas à la France.