janvier 30, 2023

Le projet de maisons d’hôtes à KwaMashu porte ses fruits  

Le couple n’a pas vendu sa maison initiale lors de son premier déménagement en 2018.

Ils possèdent désormais deux maisons d’hôtes dans le township de KwaMashu, ayant quitté la deuxième maison récemment.

La maison d’hôtes Umusa offre une expérience unique et magnifique du township. On l’appelle Umusa (grâce) parce que c’est la grâce de Dieu qui nous a permis de déménager dans un endroit plus grand, expliquent les responsables.

Celui qui a été ouvert en premier est situé dans la section « P » du centre de KwaMashu. Il se trouve à 400 mètres du centre commercial de KwaMashu, à 10 km de Bridge City et à 18 km du Gateway Mall, le plus grand centre commercial du KwaZulu-Natal.

L’autre, ouvert l’année dernière en décembre, se trouve à quelques minutes du stade Princess Magogo.

Busisiwe Zondi, responsable marketing d’Umusa, a déclaré que les propriétaires, qui exercent différentes activités, souhaitaient avoir une grande maison et ont vu l’opportunité d’utiliser celle de la section P comme maison d’hôtes.

Parmi les clients figurent les stars d’un feuilleton sud-africain populaire, dont le casting se déroule dans la région.

« L’endroit est souvent plein et les gens ne sont pas tous logés », a déclaré Zondi.

« Ainsi, en décembre de l’année dernière, le couple a décidé de quitter la deuxième maison de la section ‘N’ et d’acheter une autre maison dans la banlieue où ils vivent actuellement. »

Les deux maisons d’hôtes ont une sécurité renforcée.

« Si vous voulez un sommeil paisible, vous pouvez réserver la première dans la section ‘P’, mais si vous voulez faire la fête et vous amuser, celle de la section ‘N’ est parfaite pour cela », a déclaré Zondi.

Comme d’autres établissements du secteur, les maisons d’hôtes émergent de l’impact de COVID-19.

« Je ne sais vraiment pas ce que nous pouvons faire si le COVID-19 revient, car la deuxième maison d’hôtes continue de payer », a déclaré M. Zondi.

Les maisons d’hôtes sont commercialisées principalement par le biais des médias sociaux.

« La technologie est vraiment utile de nos jours, car les gens sont toujours sur leur téléphone », ajoute Zondi.