juin 20, 2024

Un journaliste de Globo harcelé en direct

SÃO PAULO, SP (FOLHAPRESS) – La journaliste Bianca Chaboudet, de la filiale de TV Globo à Rio de Janeiro, a été harcelée en direct pendant le journal télévisé RJ2 alors qu’elle faisait un reportage sur une action contre la noyade dans la ville de Maricá.

Dès que le présentateur l’a appelée, Bianca est apparue à l’antenne et a commencé son reportage. Un homme a alors tenté de l’embrasser. La journaliste l’a repoussé et a continué son travail.

Dans une déclaration à Encontro (Globo) mardi matin (3), Bianca a parlé de l’affaire et a indiqué qu’elle se rendait à la police pour déposer un rapport.
« À ce moment-là, je ne savais pas ce qui allait se passer, s’il allait revenir, je tremblais. J’ai fini de transmettre l’information et j’ai déjà reçu des messages d’amis. L’un d’eux m’a raccompagnée chez moi. Le harcèlement est une infraction pénale. Nous devons le signaler pour qu’ils ne pensent pas que c’est normal », a-t-elle déclaré.

Sur les réseaux sociaux, la journaliste s’est à nouveau défoulée. « Aujourd’hui, j’ai vécu ce genre de situation pour la première fois. J’étais sur une place, les affaires marchaient, j’étais en direct et une personne au hasard est passée devant moi et a essayé de m’embrasser sur la joue », a-t-elle commencé.

« Je vais bien. J’ai encore un peu peur, mais je vais bien. Et j’aimerais profiter de cette occasion pour dire que toute forme d’intrusion dans les émissions en direct est très mauvaise. Elle laisse le journaliste dans une situation vulnérable, perdu dans le contenu qu’il veut transmettre aux gens qui le regardent. »