janvier 30, 2023

Le PSG en colère après que le maire de Paris a déclaré que son stade n’était pas à vendre – Monde – Sports

(FILES) Cette photo d’archive prise le 10 octobre 2022 montre une vue générale du stade du Parc des Princes à Paris, à la veille du match de football de la 4e journée du 1er tour de la Ligue des champions de l’UEFA, groupe H, contre Benfica. – Le Parc des Princes n’est pas à vendre et ne sera pas vendu au Paris Saint-Germain, qui avait l’ambition de le racheter à la ville de Paris, déclare la maire Anne Hidalgo dans une interview publiée dans le journal Le Parisien le 14 janvier 2023. (AFP)

Cela signifie que le PSG ne sera pas en mesure d’acheter son propre terrain.

Le PSG y bénéficie d’un bail à long terme mais souhaite acheter son stade. Mais Hidalgo a déclaré dans une interview aux lecteurs du journal Le Parisien que cela n’arrivera pas.

« Le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. C’est un patrimoine exceptionnel pour les Parisiens », a déclaré Hidalgo. « Bien sûr, nous devons aider le PSG dans son désir et son besoin de rénover, d’augmenter la capacité et de moderniser le Parc des Princes. . . . Mais n’oublions pas le contexte restrictif : Une partie du stade est située au-dessus du périphérique et nous ne pouvons pas creuser vers le bas.

Formé en 1970, le PSG a commencé à jouer au Parc des Princes deux ans plus tard. Le club, qui appartient au riche bailleur de fonds qatari QSI, considère la possession de son stade comme un élément crucial de son développement et craint de devoir chercher ailleurs.

« Il est surprenant et décevant d’entendre que le maire de Paris prend une position qui, de fait, obligera le PSG, nos fans et nos communautés (à quitter) le Parc des Princes », a déclaré le PSG samedi, ajoutant qu’une telle décision ajouterait « des dizaines de millions d’euros à la charge du contribuable pour maintenir la structure du bâtiment qui a maintenant 50 ans ».

Le PSG a ajouté qu’il a déjà investi plus de 85 millions d’euros (92 millions de dollars) dans les coûts d’entretien du stade et s’est engagé à investir 500 millions supplémentaires (542 millions de dollars) dans les rénovations, afin que le PSG puisse rivaliser avec les autres clubs au plus haut niveau en Europe.

« Il est évident que cet énorme investissement ne serait réalisé par le PSG (ou toute autre partie) que si nous étions effectivement propriétaires du Parc des Princes, a déclaré le PSG. Il est regrettable que le maire mette soudainement fin _ définitivement _ aux discussions de vente que nous avons depuis longtemps, le club étant maintenant malheureusement contraint de (chercher) d’autres options pour notre maison, ce qui n’est pas le résultat que le club ou nos fans espéraient.