janvier 30, 2023

Lampard, le patron d’Everton, reste sur ses gardes après la défaite de Brighton – Monde – Sports

L’entraîneur principal d’Everton, Frank Lampard, au centre, pendant le match de football de Premier League anglaise entre Everton et Brighton and Hove Albion au stade de Goodison Park à Liverpool, Angleterre, mardi 3 janvier 2023. AP

La défaite 4-1 de mardi à domicile contre Brighton, où les Toffees ont encaissé trois buts en six minutes en seconde période, signifie que les Merseysiders n’ont accumulé que cinq points lors de leurs 10 derniers matches de Premier League.

Une lutte contre la relégation pour une deuxième saison consécutive est désormais assurée, Lampard affirmant que c’est à lui et à ses joueurs d’élever leur niveau de jeu.

« Ce n’est pas le moment de parler de vestiaire après un tel résultat », a-t-il déclaré. « Je suis déjà passé par là et il s’agit de prendre des responsabilités personnelles – chaque joueur et moi-même.

« Nous sommes tous dans le même bateau, ce n’est pas une question de colère. Nous sommes tous déçus, nous voulons tous gagner des matchs.

« C’est à nous d’y remédier. Manchester United arrive dans quelques jours. »

L’ancien manager de Derby et Chelsea a ajouté : « Il s’agit de se demander ce que je peux faire de mieux et tant que vous faites cela et que vous ne regardez ni à gauche ni à droite, c’est la seule réaction que vous pouvez avoir.

« La première mi-temps (contre Brighton), je n’ai pas détesté, mais évidemment les six minutes (en seconde mi-temps) ne sont pas assez bonnes de notre part et si vous allez performer comme ça et défensivement, alors vous allez perdre des matchs.

« Nous devons nous battre pour être constants, c’est sûr ».

Les présages pour l’avenir de Lampard à Goodison Park sont loin d’être encourageants étant donné que le propriétaire Farhad Moshiri a renvoyé cinq managers en près de sept ans depuis qu’il est devenu l’actionnaire majoritaire d’Everton.

Lampard a un bilan plus mauvais que tous ces prédécesseurs – Roberto Martinez, Ronald Koeman, Sam Allardyce, Marco Silva et, plus récemment, Rafael Benitez – avec une moyenne de seulement 0,97 points par match.

Il a remporté neuf victoires et perdu 19 des 36 matches de Premier League qu’il a dirigés depuis son arrivée en janvier dernier.