Accueil / A la une / Moustapha Mamy, vous auriez dû travailler à faire avancer les choses dans votre département, mais hélas ! (Tribune)

Moustapha Mamy, vous auriez dû travailler à faire avancer les choses dans votre département, mais hélas ! (Tribune)

Ce jour, jeudi 17 janvier 2019, devrait être pour longtemps, célébré par la presse qui, à travers le procès en cabale, perdu contre Mosaiqueguinee.com, triomphe sur des actions d’intimidations visant à clouer le bec aux journalistes.

En toute responsabilité et impartialité, madame la juge en charge du dossier d’accusations farfelues et caricaturées à souhait contre le média en ligne, sur la base de la défense infaillible du très redoutable avocat au service des faibles, en l’occurrence Me Béa, a dit le droit en donnant raison au travail d’informations objectives, dénué de toute passion du même média mis en cause.

Monsieur le ministre, vous deviez par contre, vous en prendre au manque de sérénité qui a caractérisé vos différentes interventions dans les médias, qui de l’avis de nombreux auditeurs qui en ont eu plein dans les oreilles, n’étaient pas du tout insoupçonnées de votre implication dans le dossier révélé dans l’article, bien que nulle part dans le même article, il n’a été question de vous.

Après le passage du ministre de la justice à l’assemblée nationale, lui qui a prévenu des cadres délinquants de l’ouverture d’une procédure contre eux pour des faits de détournement ou de blanchiment d’argent, encore sont nombreux ces guinéens, qui ont évoqué le cas de cet enrichissement illicite et qui ont souhaité que la lumière y soit faite.

On vous avoue, que le dossier est parmi la ribambelle de dossiers de ce genre qui doivent être élucidés. À l’issue de cette procédure, qui ne devrait souffrir d’aucun encombrant, on saura si vous devez encore rester serein.

En claire, monsieur le ministre, votre action populiste ne vous a malheureusement pas servi à grand-chose.

Par ailleurs, vous deviez faire l’économie de cette énergie bigrement perdue, en vain, pour vous consacrer à rassurer les guinéens de votre gestion sérieusement questionnable dans un département où la méfiance est de mise de par votre management encore questionnable. Nous y reviendrons dans la prochaine… !

Monsieur le ministre, dites aux guinéens ce que vous avez fait depuis l’ARPT jusqu’au département, ces guinéens qui ont le sentiment que vos différentes promotions et votre maintien à votre poste actuel, ne tiennent qu’à vos relations personnelles avec le chef de l’Etat mais non pas à vos performances, car ils sont convaincus que celles-ci, si, elles existent, sont trop maigrichonnes, pour qu’elles plaident en votre faveur.

Ils ont vraiment besoin de le savoir, sachant que les réseaux de téléphonie sont défaillants et les patrons de ces sociétés disposent impunément des guinéens avec un service au bord de l’inacceptable.

Les guinéens veulent savoir aussi, où vont les taxes et recettes générées par ces sociétés car, ces lignes restent quasiment illisibles dans le budget.

Au regard de votre bilan peu convaincant partout où vous êtes passé, on accuse à tort le parti au pouvoir d’être le parrain d’un cadre dont le président peut se séparer sans commisération.

En réalité, vous n’êtes d’aucun parti et vous vous en vantez dans vos différentes confidences, comme pour justifier votre mépris pour le RPG et ses militants.

Monsieur le ministre, à la prochaine, pour parler de votre gestion.

Lamine Mognouma Cissé

à voir aussi

La Guinée est prête à accueillir Karim, Wade refuse de prendre l’appel de Ouattara

Selon le journal Source A, le président de la Guinée, Alpha Condé, a fait savoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*