Accueil / A la une / Les Forces sociales annoncent une marche de la colère le 22 janvier prochain

Les Forces sociales annoncent une marche de la colère le 22 janvier prochain

Les Forces sociales de Guinée annoncent une marche de la colère le 22 janvier prochain, sur l’autoroute Fidel Castro. L’itinéraire de la marche, sera du stade de Nongo, au stade du 28 septembre. C’est une marche de protestation, contre la prorogation, par décret présidentiel du mandat des députés à l’Assemblée Nationale.

Selon le coordinateur des leaders des Forces Sociales de Guinée, Abdourahmane Sanoh, cette prorogation annonce des déboires politiques en Guinée.

« C’est une situation extrêmement regrettable que nous venons d’enregistrer et en même temps une situation qui annonce les difficultés auxquelles nous devons commencer à nous préparer sur le terrain politique. Alors, on est au regret de constater que la Guinée n’a pas été capable d’honorer les défis de renouvellement de la législature à travers une élection à date. Ce qui est surtout inquiétant, c’est cette velléité d’un 3ème mandat ou de modification de la constitution à l’effet d’une présidence à vie« , regrette Abdourahmane Sanoh.

De ce fait, les forces sociales de Guinée, invite les députés, qui ont le souci du respect du vote des citoyens, de se désolidariser de cette démarche en renonçant à ce mandat qui n’est rien d’autre qu’une simple nomination, ajoute Abdourahmane Sanoh.

Par ailleurs, ils ont aussi projeté la vidéo d’un homme, mettant en garde des membres des forces sociales, qui seraient en danger de mort. Il s’agit Sékou Koundouno de la Cellule Balai citoyen, Abdourahmane Sanoh du PCUD, Oumar Sylla du mouvement sékoutouréiste, qui seraient, dit-on, sur la liste noire du président Alpha Condé.

« Nous sommes des rangers formés, préparés à se battre pour la souveraineté du peuple », rétorque Sékou Koundouno.

La marche de la colère, est prévue le mardi 22 janvier à Conakry.

Alareny Bah

à voir aussi

Velléité de nouvelle Constitution: les Forces sociales n’hésiteront pas à appeler à la résistance

Dans une déclaration publiée ce vendredi 25 janvier, les Forces Sociales de Guinée, se disent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*