vendredi 18 janvier 2019
Accueil / A la une / Brève interpellation du député Bakary Keïta: il dénonce une tentative d’intimidation

Brève interpellation du député Bakary Keïta: il dénonce une tentative d’intimidation

Le député Bakary Keita a été interpellé ce lundi 07 janvier, alors qu’il était à la tête des jeunes manifestants de l’UFDG, qui ont tenu un sit-in devant le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Bakary Keïta et plusieurs militants du comité des jeunes du parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, exigent l’installation de Kalémodou Yansané, comme maire de Matoto.

« Nous voulons que le ministre Bouréma Condé revienne sur sa décision illégale d’annuler le vote à la mairie de Matoto, qui mettait Kalémodou à la tête de la mairie. La police et la gendarmerie sont venues intervenir. Ils nous ont réprimé avec beaucoup de force, ils nous ont gazé ils nous ont arrêté. Au moins une dizaine de jeunes ont été arrêté dont moi-même », explique le député de l’UFDG.

Après leur arrestation, les manifestants ont été conduits à la gendarmerie de Kaloum. Mais le député a aussitôt été libéré. C’est ainsi qu’il est allé à la DPJ, pour attirer leur attention sur ces arrestations. Là encore, le député et les jeunes qui l’accompagnaient ont été arrêtés, puis lui seul a été libéré.

« Je dis mais je ne peux pas sortir, sans les jeunes qui étaient avec moi, qui n’ont rien à voir avec la manifestation. Ils ont été arrêtés devant la DPJ ici. Je pense que cette décision est illégale. Ils m’ont demandé de libérer les locaux, j’ai quitté. Mais jusque-là, nous n’avons ni la libération de ceux qui ont été retenus à la gendarmerie, ni la libération de ceux qui sont retenus illégalement à la DPJ ».

Bakary Keîta dénonce une tentative d’intimidation de la part du pouvoir et prévient que cela n’entamera pas sa détermination.

« Nous sommes entrain de frôler quelque chose de grave dans ce pays. S’ils pensent que c’est une manière ou une méthode d’intimidation, ils finiront par arrêter tous les responsables militants de l’UFDG. Je peux leurs promettre cela. Par ce que nous n’allons pas arrêter. Nous craignons qu’on nous confisque le pouvoir par la force. C’est inadmissible et nous n’accepterons pas », prévient le député Bakary Keïta.

Il promet de troubler le sommeil de Bouréma Condé, tant que Kalémodou Yansané n’est pas installé comme maire de Matoto.

Al Bang’s

à voir aussi

Décès du député de Boké: Sidya Touré sous le choc

Le président de l'Union des Forces Républicaine était dans la famille mortuaire, du député uninominal de Boké et membre de l’UFR. Abdoulaye Sylla est décédé à l’âge de 68 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*