Accueil / A la une / Fodé Oussou après la marche étouffée: « l’objectif est de nous intimider »

Fodé Oussou après la marche étouffée: « l’objectif est de nous intimider »

La marche de l’opposition républicaine a été dispersée ce jeudi 29 novembre, non loin du domicile de Cellou Dalein Diallo. Les opposants n’ont pas pu rallier le point de départ qui était le stade du 28 septembre. Ils ont été interceptés à Dixinn par les forces de l’ordre.

Après leurs dispersion, les opposants avec à leurs tête, Fodé Oussou Fofana, se sont repliés chez le chef de file de l’opposition. C’est là, qu’il a pu faire sa déclaration devant la presse.

« Dans ce pays on a l’impression d’être dans une jungle. Toutes les manifestations sont interdites, c’est une honte pour notre pays. Dans un pays normal on peut assigner ce gouvernement en justice. A chaque fois qu’on a envie de manifester, la police, la gendarmerie et même l’armée, avec une haine indescriptible et l’intention même de tuer se déchaînent. Je me demande ce que le président Alpha Condé souhaite avoir comme image du pays. L’objectif est de nous intimider, de nous empêcher d’exercer nos droits. Mais c’est peine perdue, car nous allons nous retrouver et définir un calendrier de manifs« , martèle Fodé Oussou Fofana.

Le député du parti UDG de Mamadou Sylla, a quant à lui, accusé les forces de l’ordre, d’être des militants à la solde du pouvoir.

« Ces gens ne sont ni policiers, ni gendarmes formés pour le maintien d’ordre. Ce sont des militants du RPG arc-en-ciel. Mais tenons bon, le gouvernement est en perte de vitesse. Comme ils ne veulent pas de dialogue sincère avec nous, on leur montrera que nous avons le pays en commun« , accuse Dembo Sylla.

Au moment où nous quittions les lieux, nous avons appris que les manifestants arrêtés par les forces de l’ordre devant le domicile de Cellou Dalein, avaient été libérés, après la médiation de certains députés.

Alareny Bah

à voir aussi

La marche de colère des Forces sociales pas autorisée par la mairie de Matam

La mairie de Matam n’a pas autorisé la marche de la colère, projetée par les Forces …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*