Accueil / A la une / Kindia: le sit-in des enseignants dispersé

Kindia: le sit-in des enseignants dispersé

Le sit-in des enseignants a été empêché à Kindia ce lundi 12 novembre. Malgré l’interdiction, les enseignants de la préfecture, ont tenté de rallier la Direction préfectorale de l’éducation, à l’appel du SLECG.

Ils n’ont pu tenir leurs sit-in que pendant quelques minutes, avant d’être dispersés à coup de gaz lacrymogène. Ces enseignants, ont manifesté contre le gel de leurs salaires. Munis de pancartes sur lesquelles, on pouvait lire « à bas l’intimidation, vive l’Ecole Guinéens », ils ont aussi tenu des slogans hostiles contre Alpha Condé et son premier ministre.

Pour le moment, l’atmosphère est tendue ici, les enseignants voulant coûte que coûte tenir leur sit-in devant la DPE et les forces de l’ordre, étant déterminées aussi à les en empêcher.

« Nous sommes là dans le cadre d’organiser un sit-in ce matin à l’orée de toutes les Directions Préfectorales de l’Education du pays pour réclamer nos droits, les droits constitutionnels qui nous sont reconnus. Nous venons dire pas de l’intimidation, pas de gèle de salaire, libérer les salaires gelés et de rétablir les gents dans leurs droits« , a déclaré le secrétaire régional adjoint du SLECG à Kindia, Safaou Bah.

La dispersion des enseignants grévistes a occasionné des émeutes dans la ville des agrumes. Des élèves des écoles publiques ont profité pour attaquer les écoles privées. Les portes et fenêtres du collèges Sarakoleah ont été caillassées par les manifestants qui jetaient des cailloux.

Sorel Yansané

à voir aussi

TPI de Kindia: quatre (4) enseignants jugés pour « attroupement illégal »

Le procès des 4 enseignants arrêtés à Kindia lundi dernier, lors du sit-in organisé par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*