Accueil / A la une / USTG: Louis M’Bemba Soumah accusé de malversations financières

USTG: Louis M’Bemba Soumah accusé de malversations financières

Les congressistes de Mamou n’en démordent pas. Depuis la mise en place du nouveau bureau, dirigé par Abdoulaye Camara, le secrétaire général de l’USTG Louis M’Bemba Soumah, est devenu la cible du bureau « dissident ». Ils accusent Louis M’Bemba Soumah, de malversations financières et préviennent qu’ils vont porter plainte contre lui.

Selon le troisième secrétaire général de l’USTG, Alpha Mamadou Diallo, Louis M’Bemba Soumah aurait tenté de s’en fuir de la Guinée, avec des fonds du syndicat. Il le somme de rendre compte de sa gestion, faute de quoi il sera traduit devant la justice.

« Nous avons appris qu’il était sur le point de quitter Conakry après avoir vidé le compte bancaire de l’institution. S’il ne présente pas la situation financière, nous allons le poursuivre en justice. D’ailleurs, je rappelle que c’est l’une des résolutions du sixième congrès qui s’est tenu à Mamou. Nous n’allons pas lui pardonner. Nous avons écrit à Louis M’Bemba Soumah que nous voulons qu’il passe la main au nouveau secrétaire général Abdoulaye Camara ce mercredi 7 novembre. Le courrier lui a été déposé par un huissier de justice. Un autre courrier lui a été déposé pour qu’il nous fasse la présentation financière. De toutes les façons, il le fera devant le TPI de Kaloum« , déclare Alpha Mamadou Diallo.

Considéré comme des dissidents, le bureau exécutif de l’USTG version Louis M’Bemba Soumah, a exclut plusieurs syndicalistes de ses rangs. Une décision balayée d’un revers de main par les congressistes de Mamou. Ceux-ci l’excluent à leur tour.

« C’est Louis M’B’emba qui convoqué le congrès à Mamou. Ce n’est pas nous moins encore un autre. C’est lui qui a signé tous les communiqués et toutes les lettres d’invitation qui ont été adressées à nos structures décentralisées. En réalité, c’est lui-même qui est exclu. Il s’est exclu, lui-même parce qu’il a préféré ne pas être à Mamou étant donné qu’il avait la situation financière à présenter« , fulmine le syndicaliste.

Avec cette nouvelle crise, tout porte à croire, que l’USTG est au bord de l’implosion.

Lamine Komah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*