Accueil / A la une / Les femmes de l’opposition déterminée à manifester

Les femmes de l’opposition déterminée à manifester

Les femmes de l’opposition guinéenne n’entendent pas se plier à l’interdiction de la marche de ce jeudi 1er novembre. Elles protestent contre l’injustice, l’impunité et les meurtres à répétition pendant les manifestations de l’opposition républicaine.

Très tôt ce matin, plusieurs d’entre elles ont rallié en petits groupes, le point de départ qui est la grande Mosquée Fayçal. Ces femmes déterminées à marcher, quoi qu’il arrive.

« Trop, c’est trop ! Chaque jour, on tue des jeunes au niveau de la route Le Prince et jamais, justice n’a été rendue. Donc, on va marcher pour dénoncer cette injustice. Même si les forces de l’ordre sont décidées à nous empêcher on va se mobiliser« , explique la présidente nationale des femmes de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Pour sa part, la présidente nationale des femmes du parti GRUP, fustige l’inertie de la justice à faire lumière sur ces tueries.

« Il y a des vidéos, des photos et des preuves si la justice veut agir, elle le peut. Mais vous avez vu, elle ne va rien faire. Donc on va marcher, on ne reculera pas », Néne Oussou Bah, .

En réponse à cette marche des femmes de l’opposition, le gouvernement guinéen a déployé des femmes gendarmes et policières, pour disperser les manifestantes. Pour le moment, celles-ci forment une ceinture de sécurité autour de la mosquée Fayçal.

Lamine Komah

à voir aussi

Une délégation de l’opposition aux chevets des victimes de Wanindara

Une forte délégation de l’opposition républicaine était au chevet des familles des victimes des violences …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*