mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Le protocole d’accord non contraignantRio Tinto et Chinalco

Le protocole d’accord non contraignantRio Tinto et Chinalco

Dans un communiqué en date du dimanche 28 octobre, le géant australien Rio Tinto informa la Guinée, que le protocol d’accord non contraignant signé avec Chinalco a expiré. Le communiqué précise, que Rio Tinto et la Guinée continueront à travailler, pour explorer d’autres moyens pour exploiter le gisement de fer du Simandou.

Voici le communiqué…

Le protocole d’accord non contraignant, initialement signé le 28 octobre 2016, prévoyait que Chinalco acquière l’intégralité de la participation de Rio Tinto dans le projet de minerai de fer de Simandou en Guinée. Rio Tinto et Chinalco, qui détiennent respectivement 45,05% et 39,95% des parts de Simandou, continueront de travailler avec le gouvernement guinéen pour explorer d’autres options permettant de tirer profit du gisement de minerai de fer de classe mondiale de Simandou. Le Gouvernement guinéen détient une participation de 15% dans le projet.

https://www.riotinto.com/media/media-releases-237_26319.aspx 

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*