Accueil / A la une / Cellou Dalein Diallo appelle à la résistance face à la violence

Cellou Dalein Diallo appelle à la résistance face à la violence

A l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG ce samedi 27 octobre, Cellou Dalein Diallo a tenu un discours particulièrement radical. Il a invité ses militants à la résistance et prévient qu’il ne négociera plus avec le pouvoir en place.

Extrait du discours du président Cellou Dalein Diallo :

« Je suis choqué. Choqué pas parce que la maison de ma belle famille a été pillée. Pas à cause de la tentative d’assassinat contre ma propre personne. Pas contre toutes ces exactions. Je suis choqué contre l’arrogance de ce pouvoir en place qui tue et pille tout en témoignant une arrogance. Je remercie tous ceux qui ont témoigné de la solidarité envers ma personne.

Mais il y a plus de 97 personnes assassinées sans aucune enquête. Ils n’ont pas eu droit à une compassion de la part du gouvernement. Cette attitude est criminelle. Il faut qu’on organise la résistance à la violence. Baisser la garde serait de trahir toutes ces victimes. Nous n’avons le droit de les abandonner. Il ne s’agit pas d’aller négocier avec le gouvernement pour libérer tel ou tel. Je ne négocierai pas avec ce gouvernement. Nous irons dans la rue pour que les lois de la République soient respectés.

Félicitations à Abdoulaye Bah qui a mené les Bonnes réformes pour que les populations bénéficient de la redevance minière quand il était président de la délégation spéciale. Abdoulaye Bah incarne L’UFDG. Ce gouvernement n’a aucun sens de la parole donnée. Il faut qu’on se batte contre l’arbitraire, contre l’injustice, contre l’installation irrégulière des conseillers communaux où le pouvoir fait sortir les conseillers de L’UFDG dans les salles en pensant pouvoir détruire L’UFDG.
Lundi et mardi il faut qu’on montre la résistance. Défendons nos droits, nos suffrages valablement exprimés. Résistons. Nous irons soit au cimetière de Bambeto ou à la prison. Soyez mobilisés. N’ayez jamais peur. Nous ne reculerons jamais. Lundi ville morte, mardi manifestation de l’opposition, jeudi marche des femmes et la semaine qui suit va continuer jusqu’à la satisfaction de nos revendications. Je vous remercie »

à voir aussi

Bantama à l’opposition « ils n’ont même pas 10 ans, ils commencent à pleurnicher »

A l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG ce samedi 03 novembre, le ministre de la culture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*