Accueil / A la une / Violences à Kindia: « les gendarmes ont encadré les bandits et les loubards pour piller », accuse Fodé Oussou

Violences à Kindia: « les gendarmes ont encadré les bandits et les loubards pour piller », accuse Fodé Oussou

Vive indignation à l’UFDG, après l’élection de Mamadouba Bangoura, à la tête de la mairie de Kindia. Le Vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée est intervenu ce matin à la Radio Espace, pour fustiger l’attitude du RPG, qu’il accuse de combines contre l’UFDG.

Fodé Oussou Fofana s’est aussi indigné des violences qui ont éclaté depuis lundi à Kindia. Des violences qui ont occasionné la destruction des domiciles privés et le pillage de plusieurs boutiques. Il accuse les forces de l’ordre de complicité dans ces pillages.

« Ce qui se passe à Kindia est intolérable. C’est au-delà de l’inimaginable. Comment on peut laisser les voyous saccager et piller le domicile d’une vieille femme innocente ? C’est irresponsable et honteux pour un pays. Les forces de sécurité, les gendarmes de Kindia ont empêché les bonnes volontés de secourir la vieille dame… Les gendarmes ont encadré les bandits et les loubards pour piller les citoyens.  C’est inconcevable ! « 

Le président du groupe parlementaire les libéraux démocrates, prévient que la mort de Ibrahima Bah et ces attaques ne resteront pas impunies.

« Nous allons porter plainte même si nous savons que la justice ne va rien faire. Nous allons porter plainte et nous avons toujours porté plainte parce que nous sommes légalistes. Même quand on sait que la justice est aux ordres du pouvoir. C’est vrai, on n’a pas confiance dans cette justice à la solde du pouvoir… Sinon comment les forces de l’ordre peuvent-elles faire usage de balles réelles contre les citoyens ? Je me demande quelle image Alpha Condé laissera après son départ du pouvoir ? Quelle image pourra-t-on garder de lui ?  On a dépensé des milliards pour la reforme des forces de sécurité pour rien. Elles n’ont pas le droit de tirer à balles réelles sur les citoyens dont elles ont le devoir de protéger », dit-il.

Réagissant aux propos du ministre de la sécurité, qui accuse des bandits armés qui auraient infiltré les manifestants, Fodé Oussou réclame des preuves au ministre Keïra.

« Si le ministre est sûr que les policiers et les gendarmes n’ont rien à avoir avec la mort du jeune à Koloma, qu’il nous apporte les preuves que ce sont les bandits infiltrés qui ont tiré. C’est honteux ! C’est une honte pour notre pays. Les policiers abattent les citoyens comme des animaux », accuse-t-il.

En ce qui concerne l’installation du maire UDG à Kindia, le Vice-président de l’UFDG, affirme qu’il n’a rien contre le candidat de l’UDG. Il accuse le RPG de combine.

KS

à voir aussi

Cellou Dalein Diallo appelle à la résistance face à la violence

A l'assemblée générale hebdomadaire de l'UFDG ce samedi 27 octobre, Cellou Dalein Diallo a tenu un discours particulièrement radical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*