mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Mort de Ibrahima Bah: le ministre accuse « des bandits qui ont infiltré les manifestants »

Mort de Ibrahima Bah: le ministre accuse « des bandits qui ont infiltré les manifestants »

Au lendemain de la mort du jeune Ibrahima Bah, tué par balle à Koloma, le ministre de la sécurité est passé chez nos confrères des GG, pour donner sa version des faits. Selon Alpha Ibrahima Kéïra, les forces de l’ordre n’ont rien à voir avec la mort du jeune homme. Il accuse « des bandits » infiltrés, de Wanindara et Bambéto.

Alpha Ibrahima Keïra, promet que les auteurs de ce assassinat, seront arrêtés et punis à la hauteur de leur forfaiture.

« Je présente mes condoléances à la famille éplorée. Je suis peiné d’apprendre que Kindia a basculé dans la violence avec des dégâts et des pillages. C’est dommage! …Pour l’heure, nous attendons les conclusions de la Justice sur cet acte malheureux qui a coûté la vie à un jeune Guinéen. Ça fait un mort de trop. Et cela est regrettable!« , dit-il.

Avant d’ajouter: « Les forces de sécurité travaillent avec professionnalisme. Ce sont des bandits qui ont infiltré les manifestants et qui ont tiré. Mais je vous assure qu’ils seront  mis hors d’état de nuire. Ils passeront devant la justice  et répondront de leurs actes. Ces bandits qu’on a pris avec le chanvre indien, des armes de guerre à Bambeto et à Wannidara  ont dû profiter du mouvement pour salir la police. Il y a eu ces derniers temps beaucoup de changements au niveau des forces de sécurité. Toutefois qu’elles sortent pour intervenir, elles sont accompagnées d’un groupe d’inspecteurs qui contrôlent  pour éviter la bavure et les abus contre les citoyens. Et nous le faisons de façon permanente. Ce n’est pas seulement quand il y a des événements. Tout ceci pour vous dire que les forces de sécurité n’ont rien à voir avec cette mort », dit-il.

KS

à voir aussi

Fête de Tabaski: de nouvelles mesures de sécurité

A la veille de la fête de l’aïd El Kébir ou fête de Tabaski, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*