mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Election du maire de Kindia: « l’allié de l’UFDG n’a pas été sérieux », ironise Damaro

Election du maire de Kindia: « l’allié de l’UFDG n’a pas été sérieux », ironise Damaro

Interrogé par nos confrère de la Radio Espace ce mardi 16 octobre, lendemain de l’élection du Maire de la commune urbaine de Kindia, Amadou Damaro a jeté l’anathème sur l’opposition qu’il accuse de trahison. Selon le président  du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, l’UFDG n’a pas respecté l’accord du 8 août, à Dubréka.

« Nous avons tous commis  une grosse erreur en donnant  un caractère national à une élection locale, une élection de proximité.  Et ce n’est pas seulement à Kindia ! C’est à travers tout le pays. Cela a eu un effet de contagion à travers le pays.  Tout le monde est surpris devant cet état de fait. Et comme vous savez, les communes diffèrent l’une de l’autre.  Donc, les réactions dans les communes ne sont pas les mêmes… Par endroits, ce sont des violences, des injures et même des propos graves.  Pour revenir à votre question concernant l’accord avec l’UFDG. Heureusement d’ailleurs que les élections ont eu lieu  à Dubreka  avant Kindia. On nous accuse d’avoir trahi. Mais eux, ils ne se sont pas abstenus à Dubréka !  Leurs conseillers ont voté notre adversaire !  Il a eu plus de voix ! D’où proviennent ces voix ? De l’UFDG ! Nous, à Kindia, nous avons respecté l’accord. La preuve. Nous n’avons présenté aucun candidat.  C’est leur allié l’UDG qui n’a pas été sérieuse à Kindia ! Elle ne devrait pas présenter un candidat. Si c’était le cas, il n’aurait pas eu d’élections à Kindia. Maintenant si l’UFDG ne s’est pas entendue avec son allié, qu’elle s’en prenne à elle-même. Où est notre problème ? »

Évoquant la situation de Boké où le maire élu n’a pas tenu compte de l’accord, Amadou Damaro soutient qu’il a été lui aussi surpris. Il ajoute, que c’est l’allié de l’UFDG qui n’a pas été sérieux.

« Si nous nous avons un accord avec l’opposition et que l’opposition ait deux candidats devant nous, l’accord n’exclut pas le vote des conseillers. Les conseillers de Kindia élus par les populations de Kindia ont le droit de choisir entre les deux candidats de l’opposition qui leur sont présentés. Et c’est ce qui s’est passé. Nous on avait bien un candidat mais à cause de l’accord, nous n’avons pas présenté de candidat. Mais on nous a présenté deux candidats de l’opposition. Tant pis pour l’opposition si elle n’a pas pu s’entendre, mais on ne peut pas empêcher nos conseillers de choisir entre celui qu’ils croient être le meilleur pour leur communauté et pour leur commune. Ce n’est pas un problème d’Etat-major ça. Ça, c’est le choix. Aucun accord ne pouvait empêcher les conseillers de voter ou de choisir qui ils veulent parmi deux candidats de l’opposition« , ajoute-t-il.

Parlant de la situation à Gueyasso, Amadou Damaro promet que le RPG tirera les leçons qui s’imposent.

« C’est vrai. Nous avons désisté pour la candidature de l’opposition à Gueasso. Mais après le choix de Bloc Libéral, tout le monde est surpris. Y compris les conseillers de ce parti… Ensuite nos conseillers nous ont appelés pour nous exprimer leur surprise. Comme quoi, ils ne comprenaient rien par rapport à la décision. Comment se fait-il qu’on leur retire la mairie alors qu’ils ont largement  gagné ? On a  expliqué, calmé les esprits, tout fait. Mais ils nous faits savoir qu’ils ne sont pas prêts à respecter les accords… Le parti va analyser la situation et tirer les leçons qui s’imposent« , dit-il.

Lamine Komah

à voir aussi

Kindia : Abdoulaye Bah installé comme maire de Kindia

Abdoulaye Bah, l’ancien président de la délégation spéciale de Kindia a été installé ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*