Accueil / A la une / Négociation Gouvernement/SLECG: toujours le statuquo

Négociation Gouvernement/SLECG: toujours le statuquo

Les négociations entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) se sont poursuivies ce lundi, 15 octobre. Un dialogue de sourd s’est installé entre les deux partie. Aucune avancée n’est enregistré dans les négociations.

Le secrétaire général adjoint du SLECG que l’Etat guinéen banalise cette crise dans l’éducation.

« Nous étions venus dans l’espoir que le gouvernement allait nous faire une proposition concrète autour des 8 millions comme salaire de base négociable, mais malheureusement, le gouvernement est sur sa position. Nous repartons avec un sentiment de banalisation », regrette Oumar Tounkara.

Réagissant à la déclaration du premier ministre selon laquelle, aucune augmentation de salaire n’est possible après les 40%.

« Pour nous, c’est une fuite en avant parce que l’accord a été signé le 13 mars 2018 avec les plus grands commis de l’Etat notamment les ministres. Nous sommes très surpris qu’on nous dise maintenant que nous sommes à 10 mois de l’année et qu’aucune augmentation de salaire ne soit possible », clame le syndicaliste.

Oumar Tounka s’adresse aux élèves et parents : « Nous aimons bien les élèves, c’est leur droit de réclamer les cours. Mais nous aussi, c’est notre droit de réclamer un salaire décent au gouvernement  parce qu’il n’y a pas un enseignement de qualité sans aucune motivation« , tranche-t-il.

Al Bang’s

à voir aussi

Négociation SLECG/Gouvernement: les lignes ont bougé mais la grève reste maintenue

Les négociations entre le Gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et chercheurs de Guinée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*