mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Education: la grève des enseignants reste maintenue

Education: la grève des enseignants reste maintenue

A l’assemblée générale du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) ce samedi 13 octobre, le syndicat des enseignants décide de maintenir la grève. Ce, malgré les menaces de suspension des salaires, brandit par le premier ministre.

Oumar Tounkara, Secrétaire général adjoint du SLECG et président de  la commission syndicale des négociations a invité les enseignants rester à la maison jusqu’à satisfaction, de leurs revendications.

« La vie est un gobelet. Je bois, tu bois, il boit, nous buvons, vous buvez et ils boivent. Alors, est-ce que ce sont seulement quelques individus qui doivent boire et que les autres que nous sommes, soyons-à pour uniquement les applaudir? Qu’est-ce que le gouvernement propose concernant les huit millions de francs Guinéens comme salaire de base de tous les enseignants. Il n’y a aucune littérature à faire face à cette question. Au lieu de nous dire que x ou y millions, les représentants de l’Etat ont préféré nous dispenser des cours d’Economie en parlant des contraintes économiques,  de la Banque Mondiale, le FMI, la FEC (Facilité Elargie de Crédit). Pire, ils nous demandent une trêve. Vous pouvez commander un cheval, mais il ne faut jamais s’asseoir sur son nez« , lance le syndicaliste

Prenant la parole, le secrétaire général du SLECG a invité ses collègues, à ne pas céder à l’intimidation et à la manipulation.

« Restons à la maison, s’ils veulent, ils n’ont qu’à remplacer tous les enseignants, restons à la maison. Tant que ce que nous avons demandé n’est pas acquis, nous ne serons pas à l’école… Pour la qualification de notre système éducatif, il faudrait que nous continuions à nous battre, que nous disions non à cette précarité et que nous allions jusqu’au bout pour obtenir quelque chose sur les huit millions », clame Aboubacar Soumah.

Laïla Bah

à voir aussi

Mouctar Bah de RFI a été entendu par la HAC

Mouctar Bah, correspondant de RFI et AFP en Guinée a été entendu par la Haute …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*