vendredi 16 novembre 2018
Accueil / A la une / AG de l’UFDG: « Trop c’est trop », râle Cellou Dalein Diallo

AG de l’UFDG: « Trop c’est trop », râle Cellou Dalein Diallo

A l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG ce samedi 13 octobre, l’accord du 8 août était au menu des discours. Le président de l’UFDG a déclaré qu’à défaut du respect de ce accord, son parti va demander les vrais résultats des urnes.

Cellou Dalein Diallo, a appelé ses militants a reprendre les manifestations de rue. « Trop c’est trop », dit-il.

« Nous avons signé un accord le 8 août et c’est cet accord qu’ils sont en train de fouler aux pieds, si l’accord n’est plus valable, nous sortons pour revendiquer la publications des vrais résultats, nous avons eu 23 sièges à Dubréka,  22 à Kindia,  ce qui nous aurait permis de constituer tout seul, sans aucune alliance, l’exécutif. A Dixinn, on a eu 17 sièges, on nous a enlevé 4 pour les attribuer à la coalition dirigée par Aboubacar Soumah, nous avons renoncé à tout ça pour la paix.  Aujourd’hui, ils nous disent qu’on ne peut pas appliquer ça, mais nous allons leur montrer que nous n’accepterons pas l’humiliation, il faut que vous vous  mobilisiez à partir de lundi pour montrer à l’opinion nationale et internationale que l’UFDG n’est pas prête à fléchir, s’ils pensent que c’est terminé….  Trop c’est trop, on ne plus accepter. Pour qui ils nous prennent? Ils veulent fouler aux pieds l’accord et la dignité de l’opposition. A partir de lundi, il faut qu’on sorte dans toute la Guinée,  on doit marcher pour exiger le respect de la loi, le respect des accords. On a fait des concessions inacceptables, on l’a fait depuis 2010 mais on ne le fera plus« , lance le chef de file de l’opposition.

Pour Cellou Dalein Diallo, il n’est plus question d’accepter les caprices du pouvoir en place.

« Nous n’accepterons plus de nous soumettre aux caprices d’un pouvoir aux abois. Nous sommes aussi déterminés à combattre toutes les dérives, pour que nos droits soient respectés, pour que nos lois soient respectées, pour que la loi fondamentale soit respectée« , prévient-il.

Cellou Dalein Diallo, prévient que les exécutifs communaux déjà installés, sont rejettés d’office.

Alareny Bah

à voir aussi

Cellou Dalein Diallo appelle à la résistance face à la violence

A l'assemblée générale hebdomadaire de l'UFDG ce samedi 27 octobre, Cellou Dalein Diallo a tenu un discours particulièrement radical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*