Accueil / A la une / Manifestation du lundi 01 octobre: l’opposition va braver l’interdiction

Manifestation du lundi 01 octobre: l’opposition va braver l’interdiction

L’opposition républicaine en plénière ce vendredi 28 septembre, maintient sa manifestation du lundi 01 octobre. L’opposition sera aux côtés de la Cellule Balai Citoyen. Ils exigent le retour de Kèlèfa Sall, à la tête de la Cour constitutionnelle. Les opposants invitent leurs militants à sortir massivement.

Le porte-parole de l’opposition république Faya Milimouno, a déclaré qu’ils vont braver l’interdiction de manifester.

« Ce qui s’est passé hier est une preuve éloquente que nous sommes en train d’entrer dans une dictature. Vous avez suivi le Premier ministre, vous avez suivi le ministre de l’administration du territoire nous déclarer que les manifestations sont interdites sur toute l’étendue du territoire national et c’est dans cet esprit que le gouvernement de monsieur Kassory Fofana est en train d’agir. Toute manifestation que nous allons tenter, ils vont essayer de l’empêcher, nous condamnons cet esprit et nous avons le devoir en tant que Guinéen, de par la constitution guinéenne de résister à ces genres de comportements qui, pour nous, constituent une manière de violer les droits et libertés des populations« , déclare le président du Bloc libéral BL.

Faya Milimono prévient que si l’exécutif ne fait rien, l’opposition va demander le départ du président de la République. Il invite les militants de l’opposition, à sortir massivement lundi.

« Nous invitons tous nos militants, tous les Guinéens épris de justice, de paix et de liberté à se mobiliser pour que le lundi nous démontrions que ce qui est en train de se passer à la Cour constitutionnelle, nous ne  l’acceptons  pas. Nous demanderons le départ d’Alpha Condé si la pagaille dans les institutions ne s’arrête pas, il y a une procédure pour destituer le président de la Cour constitutionnelle. Si cette procédure n’est pas respectée sous les yeux du président Alpha Condé, ça veut dire qu’on peut lui aussi le destituer sans utiliser aucune procédure normale prévue par la constitution« , a déclaré Faya Milimouno.

Le ministre de l’administration du territoire, a dors et déjà invité les acteurs politique, à surseoir à toute manifestation jusqu’à la fin des festivités de l’an 60 de l’indépendance.

Kadiatou SOW

à voir aussi

Les femmes de l’opposition annoncent une journée de recueillement et une manifestation

Après l’échec de la mobilisation du jeudi 1er novembre, les femmes de l’opposition républicaine vont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*