mercredi 14 novembre 2018
Accueil / A la une / Répression du sit-in: des gendarmes visés par une plainte du Balai citoyen

Répression du sit-in: des gendarmes visés par une plainte du Balai citoyen

Après la répression qui a caractérisé le sit-in des forces vives ce jeudi à la Cour constitutionnelle, le coordinateur de la Cellule Balai Citoyen a tiré les leçons de la journée. Sékou Koundouno prévient que le combat ne fait que commencer.

Il promet de tout mettre en oeuvre, pour barrer la route au 7 conseillers « frondeurs », de la Cour constitutionnelle.

« Le combat ne fait que commencer. Ces putschistes, s’ils s’hasardent à installer un quelconque président, je peux vous rassurer que nous userons de tous les moyens de bord, pour les mettre hors d’état de nuire, pour ne pas qu’ils favorisent l’instabilité dans notre pays. Le lundi 01 octobre 2018, le peuple sortira encore une dans la rue, pour revendiquer. On a pris le soins, conformément à notre démarche légaliste, d’écrire au chef de l’Etat, afin qu’il prenne ses responsabilités. Jusqu’à date, le gouvernement aucune communication, le chef de l’Etat aucune communication. Nous prenons acte et nous continuons à nous battre avec toutes les forces vives de la nation, même le diable si nécessaire, de façon légale et légitime », déclare Sékou Koundouno, coordinateur de la Cellule Balai Citoyen.

Parlant de la répression de la manifestation, le Balai citoyen promet que les deux responsables, des unités de gendarmerie qui ont sévi, seront poursuivis devant les tribunaux.

« Le commandant de l’unité de la gendarmerie a été identifié, la pick-up également. C’est pareil pour celui de la police. En ce qui concerne ces unités qui sont intervenues aujourd’hui,  en brutalisant, en insultant et en essayant de saccager des biens privés et publics, nous leur promettons que dès demain, les deux mandants de ces unités seront poursuivis devant les tribunaux internationaux. Nous estimons qu’à date, il y a un manque de volonté manifeste de la part des autorités, du gouvernement et de l’appareil judiciaire à se bouger« , ajoute l’activiste.

Plusieurs personnes ont été blessées lors de l’intervention des forces de l’ordre.

Lamine Komah

à voir aussi

Une plainte du Balai Citoyen contre Cheick Mohamed Fofana alias Sheick Affan

La Cellule Balai Citoyen porte plainte contre un ineternaute, pour des propos jugés violents et ethnocentristes sur facebook. Ce jeudi, la plateforme dirigée par Sékou Koundouno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*