Accueil / A la une / Négociation SLECG/Gouvernement: les lignes ont bougé mais la grève reste maintenue

Négociation SLECG/Gouvernement: les lignes ont bougé mais la grève reste maintenue

Les négociations entre le Gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) se sont poursuivies ce vendredi 28 septembre. Les parties en discussion se sont penchées sur les préalables posés par le SLECG.

Au sortir de la rencontre, le président de la commission de négociation, a annoncé que les exigences du syndicat ont tous été évacués par le gouvernement.

« La rencontre de ce matin a été une rencontre inédite, laborieuse et prometteuse. Au titre des préalables, nous les avons observés un à un, ils ont été évacués un à un. Nous attendons dans les jours prochains les actes qui sanctionnent la satisfaction de ces préalables… Ces préalables sont en voie d’être satisfait, mais comme la parole s’envole l’écrit  demeure et on dit même si tu traites avec ton frère de lait il faut toujours un témoin, le papier demeure le témoin. Je crois que la semaine prochaine nous aurons les actes qui sanctionnent ces préalables« , indique Oumar Tounkara, secrétaire général adjoint du SLECG.

Ces préalables sont entre autres, la non ingérence de l’administration dans les affaires syndicales, le paiement des 40% aux enseignants admis à faire valoir leur droit de retraite en décembre 2017, l’engagement de 10 homologues de Kindia, le reclassement et la prise en charge financière des enseignants qui ont fait le concours d’intégration à la hiérarchie A ,le deuxième certificat, la poursuite des ceux qui ont vandalisé le siège du SLECG, la bancarisation et le virement du salaire des nouveaux fonctionnaires.

La partie gouvernementale représentée par le conseiller du Premier Ministre, s’est réjouit de l’avancée des débats. Pour ce qui est des négociations sur les 8 millions, Mounir Camara a pris acte, d=sans pour autant donner de position.
« Nous pouvons dire qu’au terme des débats d’aujourd’hui que les lignes ont bougé puisque nous nous sommes écoutés et nous avons échangé sur les grands problèmes qui nous interpellent et qui ont fait l’objet de l’ordre du jour de ces deux séances de dialogue. Il y avait des préalables au nombre de huit (8) qui ont été purgés de façon responsable de part et d’autre. Et la question qui état en dernière position était celle de l’ouverture d’un couloir de négociation sur le salaire de base de 8 millions francs guinéens proposé par le SLECG. Au nom du gouvernement, nous avons affirmé à nos partenaires que nous prenons acte de leur volonté d’ouverture d’un couloir de négociation sur le sujet. Mais nous nous sommes abstenus de donner une position définitive sur le sujet puisqu’il s’agit d’ouvrir un couloir de négociation« , déclare-t-il.
Le SLECG annonce une assemblée générale des enseignants à son siège ce samedi 29 septembre 2018, pour faire un compte rendu exhaustif. Compte-rendu à partir duquel, la conduite à tenir sera définie. En attendant, le mot d’ordre de grève reste maintenu.

Al Bang’s

à voir aussi

Kassory Fofana aux enseignants: « nous n’irons chercher personne pour travailler »

En tournée à l'intérieur du pays, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a fait escale ce vendredi 12 octobre, dans la Cité d’Alumine de Fria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*