Accueil / A la une / Chasse à l’homme contre des syndicalistes du Port autonome

Chasse à l’homme contre des syndicalistes du Port autonome

Après l’arrestation du leader syndical des travailleurs du Port, une véritable chasse à l’homme contre les syndicalistes est ouverte. Un autre responsable syndical affirme être recherché par les forces de l’ordre.

Depuis plusieurs jours, des agents de police font des descentes inopinées à son domicile, avec pour mission de l’arrêter. Alsény Touré a fuit son domicile depuis, pour échapper à une arrestation.

« Il y a plus d’une cinquantaine de personnes qui sont partis me chercher chez moi, pour m’arrêter. Les enfants m’ont appelé, pour me demander où je suis. J’ai répondu que je suis quelque part. Ils m’ont de ne pas rentrer, par ce que des gens de la DPJ sont venus me chercher. Ils m’ont dit de me cacher. Hier (mercredi) encore, il y a 3 Pic-up qui sont partis chez moi, j’étais arrêté quelque part et je les voyais« , explique-il.

Cela fait maintenant 3 jours, que le syndicaliste vit cacher pour échapper aux forces de l’ordre. Mais malgré chasse à l’homme, le syndicaliste se dit déterminé à aller au bout de cette affaire.

« Ils n’ont pas arrêté Cheick, par ce qu’il a dit quelque chose de mauvais. Non! Ils veulent nous arrêtés tous, nous les responsables syndicaux. Peut-être que nous on va mourir hein ou ils vont nous arrêter par ce qu’ils sont au pouvoir. Mais aujourd’hui c’est eux, demain ça sera un autre« , affirme-t-il.

Pour le moment, Alsény Touré vit caché pour échapper à ce qu’il qualifie de « tentative d’arrestation illégale et arbitraire« .

 Lamine K

à voir aussi

Négociation Gouvernement/SLECG: toujours le statuquo

Les négociations entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) se sont poursuivies ce lundi, 15 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*